- WAS
- BOS
- PHI
- BKN
- IND
- MIL
- CLE
- NYK
- CHA
- DET
- MEM
- POR
- NOP
- OKC
- DAL
- ATL
- UTA
- MIA
- SAC
- MIN

Joakim Noah, ses paroles fortes contre les armes à feu

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Fraîchement débarqué chez les New York Knicks, Joakim Noah n'a pas manqué de rappeler l'un de ses combats hors des terrains : la lutte contre les armes à feu.

Joakim NoahSi Joakim Noah était apprécié à Chicago, c'est aussi parce qu'il s'impliquait dans la vie de la communauté. Le pivot a notamment participé à plusieurs programmes contre la violence à "Windy City", ne cachant jamais son point de vue sur les armes à feu si chères à une grande partie du peuple américain. De retour à New York, sa ville de naissance, "Jooks" n'a pas changé de discours et a tenu des propos assez forts dans les colonnes du New York Post cette semaine.

"Si j'étais président des Etats-Unis, je rendrais la vente d'armes illégale. Mon opinion sur ce qu'il se passe depuis toujours ici n'a pas vraiment changé. C'est juste incroyablement triste. Pas seulement la brutalité policière dont on parle tant dans les médias. Je parle aussi des enfants qui tuent d'autres enfants. Des enfants qui ont accès à des fusils automatiques. Des pistolets qui sont emmenés à l'école... C'est tellement décevant de voir que rien ne bouge. On en devient presque insensible à toutes ces choses alors qu'elles ne sont pas normale. Les lois sur les armes doivent changer".

Malheureusement, même si Joakim Noah occupait le Bureau Ovale, il ne pourrait pas éradiquer les problèmes liés aux armes à feu en un claquement de doigts. Pour l'heure, il devra se contenter d'aider les Knicks à redorer leur blason et à redevenir des candidats crédibles aux playoffs, ce qui est déjà une tâche ardue en soi...