John Beilein tente de sauver les meubles après avoir traité ses joueurs de « voyous »

Au cours d'une séance vidéo, John Beilein a lâché le mot "voyou" à ses joueurs. Depuis, il tente la technique du "ce n'est pas ce que je voulais dire" pour tenter de se rattraper.

N.SPar N.S | Publié
John Beilein tente de sauver les meubles après avoir traité ses joueurs de « voyous »

Il faut bien le dire, les Cleveland Cavaliers nourrissent bien plus la colonne fait divers et rumeurs qu'autre chose ces derniers temps. Avec cinq défaites de rang, la franchise de l'Ohio occupe l'avant-dernière place de l'Est. Elle avait pourtant réalisé des choses surprenantes depuis le début de saison (on ne les voyait pas, par exemple, gagner 10 matches sur 23). Mais entre le potentiel trade de Kevin Love, les états d'âme de ce dernier et les mauvais résultats, Cleveland a du mal à sortir la tête de l'eau. Et ce n'est pas la dernière nouvelle en date qui va apaiser les choses dans le vestiaire. Principal concerné cette fois-ci, le coach John Beilein.

Lors d'une séance vidéo, l'homme de 66 ans, visiblement agacé par ses joueurs, a lâché un "like a bunch of thugs" que l'on peut traduire par "comme une bande de voyous" pour définir le comportement de ses troupes sur le terrain. La remarque a profondément choqué tout l'auditoire, joueurs et staff compris. Alerté par un assistant, John Beilein a appelé ses joueurs un par un pour leur signifier qu'il voulait en réalité dire "limaces", qui se dit "slugs". 

Je n'avais pas réalisé que j'avait prononcé le mot "voyou". Mais un membre de mon staff m'a dit que je l'avais fait donc ça doit être le cas. Je voulais dire "limaces" dans le sens on joue au ralenti. Nous n'avions pas joué dur avant et maintenant nous le faisons. Je pensais ça comme un compliment, c'est ce que j'ai essayé de dire. J'ai déjà parlé à huit joueurs ce soir et ils m'ont dit qu'ils comprenaient", a expliqué John Beilein à ESPN.

Alerté par la situation, le GM Koby Altman a demandé des explications à son coach dans la foulée. Ce n'est pas la première fois que l'ancien technicien de l'Université du Michigan fait parler de lui cette saison. Les joueurs s'étaient déjà plaints de ses entraînement peu orthodoxes et de son langage original (un ours polaire est, par exemple, un curl en tête de raquette). Des sanctions seront-elles prises en interne ?

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest