John Wall pense que les Wizards peuvent devenir la meilleur team de l’Est

BasketSessionPar BasketSession Publié

Maintenant que LeBron James est parti, John Wall est persuadé que les Washington Wizards ont un coup à jouer dans la conférence Est.

Maintenant que LeBron James est pari en Californie, il y a beaucoup de prétendants pour reprendre son trône à l’Est. Parmi les favoris à la succession, les Boston Celtics et les Philadelphia Sixers recueillent les faveurs des pronostics. Mais John Wall est persuadé que les Washington Wizards peuvent prétendre à jouer les premiers rôles.

« Je pense que l’on a une meilleure équipe maintenant, et l’Est est bien plus ouverte maintenant que (LeBron James) n’est plus là », expliquait-il lors du minicamp de Team USA.

Le départ de LBJ ouvre effectivement pas mal de perspectives. Mais les quelques ajustements apportés à un roster qui a montré ses limites les deux dernières saisons suffiront-ils à propulser les Washington Wizards vers les sommets ? Justement, il considère que ce roster n’a pas eu toutes ces chances ces dernières années, à cause des blessures qui ont frappé Bradley beau et lui.

« Je pense que nous aurions fait mieux ces deux dernières saisons si nous n’avions pas eu toutes ces blessures », affirme John Wall qui s’est blessé fin janvier et n’est revenu que pour les playoffs : « Tomber au 8ème spot, devoir jouer Toronto, une sacrée équipe, je pense que l’on aurait dû battre ces gars, mais ils ont finalement été la meilleure équipe sur le moment. »

L’année d’avant, face aux Boston Celtics, jamais John Wall n’a été aussi proche de jouer un 2ème tour de playoffs.

« J’ai le sentiment qu’on aurait dû gagner cette série. Mais ils ont été la meilleure équipe. »

John Wall se voile-t-il la face ? Deux fois, son équipe aurait dû gagner selon lui, mais elle n’est pas passée. Les changement suffiront-ils ? En tout cas, le meneur des Washington Wizards a été écouté.

« La façon dont la ligue fonctionne aujourd’hui, vous avez besoin de grands athlétiques, vous avez besoin de scoring en sortie de banc, vous avez besoin de tout ce type de choses.

Nous n’avons pas réellement de grands athlétiques. Je veux dire, Ian (Mahinmi) vieillit. Marcin vieillit. Ils ne sont pas athlétiques, mais ils font des petites choses qui permet à leur jeu d’aider le plus possible », s’était-il plaint après les playoffs.

Exit Marcin Gortat, qu’il ne pouvait plus encadrer et qu’Ernie Grunfeld a envoyé aux Clippers pour Austin Rivers, qui pourra amener du scoring en sortie de banc. Grunfeld a ensuite signé Dwight Howard, que Wall voulait absolument, et Jeff Green.

Une intersaison pas inintéressante si (et c’est un grand « si ») Dwight Howard arrive à se fondre dans le moule et à faire ce que l’équipe attend de lui. De là à faire des Washington Wizards l’une des meilleures équipes de l’Est ? John Wall y croit. Cette équipe ayant tellement déçu, on se permettra d’attendre de voir…