Jordan Clarkson compare Metta World Peace à une strip-teaseuse

Si D’Angelo Russell a sauvé les Lakers, la première tentative de Metta World Peace était complètement manquée. Ce qui a fait sourire Jordan Clarkson.

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Jordan Clarkson compare Metta World Peace à une strip-teaseuse
[caption id="attachment_286225" align="alignleft" width="318"] Clarkson a le sens de la formule.[/caption] Qui aurait pu prévoir qu’en fin de saison, pour gagner un match dans les dernières secondes, les Lakers donneraient finalement le ballon à Metta World Peace pour le shoot décisif ? Et pourtant, ils l’ont bien fait hier face à Minnesota. Surtout, au vu de la gestuelle étrange du joueur au moment de prendre ses appuis, on se demande bien si lui-même s’y attendait. Interrogé, il a concédé avoir eu une attitude spéciale sur l’action.
« Je voulais tirer le trois points. Je voulais essayer de terminer le match mais je ne savais pas si j’étais derrière la ligne, confesse-t-il. Ma jambe a commencé à bouger comme un chien. Je ne savais pas où j’étais donc j’ai donné l’impression d’être nerveux. Ce n’était pas le cas. »
Si l’intéressé tente d’expliquer comme il peut ce mouvement, ses coéquipiers ne lui sont pas d’une grande aide. Pire encore, Jordan Clarkson a sorti une punchline que MWP ne renierait pas.
« Il bougeait sa jambe comme une strip-teaseuse dans le coin, a déclaré l’arrière en riant. Il ne savait pas ce qu’il allait faire. »
Le tacle gratuit du soir revient à donc Clarkson. Pour ne pas enfoncer Metta World Peace, rappelons qu’il a su être clutch au meilleur des moments.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest