Un joueur à suivre ce soir : Isaiah Thomas

Attendu comme un favori au trophée de meilleur sixième homme, Isaiah Thomas fait ses débuts officiels avec les Phoenix Suns cette nuit. On a hâte de le voir à l'oeuvre.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Les Phoenix Suns débutent leur saison ce soir face aux Los Angeles Lakers. Isaiah Thomas, nouveau joueur de la franchise de l’Arizona, était proche de se retrouver dans le camp d’en face cet été. Free agent, il suscitait l’intérêt des Lakers, une équipe qui ne l’a jamais laissé indifférent.
« Ce sont les Los Angeles Lakers, qui n’aimerait pas jouer pour eux ? Je me suis toujours imaginé jouer là-bas. Mais ils étaient dans l’attente de la réponse de Carmelo Anthony », explique le meneur de poche des Suns à Grantland.
Donc le natif de Tacoma a opté pour Phoenix. Il était convoité par Detroit, Miami et Dallas mais les Suns lui ont offert 27 millions sur trois ans.
« Ils sont arrivés de nulle part et je suis tombé sous le charme », plaisante le jeune joueur.
Les négociations avec les Sacramento Kings, son ancienne franchise, ont été brèves. Dans la foulée de l’offre des Suns, il était transféré à Phoenix dans le cadre d’un sign&trade. C’est donc un nouveau départ pour le soixantième et dernier choix de la draft 2011. Au-delà de la somme proposée, Isaiah Thomas a été séduit par l’attitude des Suns. Les dirigeants ont démontré un attrait pour son profil atypique. Le joueur de 25 ans est un meneur-scoreur de petite taille (1,75 m) et il a souvent été jugé pour son manque de centimètres malgré des statistiques plus que flatteuses à Sacramento. Les dirigeants des Kings ne le voyaient pas comme un titulaire en puissance malgré ses 20 points et 6 passes décisives de moyenne et son départ s’est accompagné de déclarations épicées de DeMarcus Cousins. La star de Sacramento a expliqué que la balle tournait beaucoup plus en attaque depuis l’arrivée de Darren Collison, ancien meneur des Clippers qui a pris la place de Thomas dans le cinq.
[superquote pos="d"]"Si Cousins avait voulu que je reste, les Kings m'auraient conservé."[/superquote]« C’est un jab qui m’est destiné. Je le vois et c’est une motivation supplémentaire pour moi », confie Thomas. « Je n’étais pas un problème là-bas mais je vois les piques que l’on m’envoie. J’aurais préféré que les gens me citent directement mais ils n’ont pas voulu le faire. »   « DeMarcus Cousins est le leader de l’équipe. Les dirigeants écoutent ce qu’il a à dire. Donc je pense que les Kings m’auraient conservé s’il avait souhaité que je reste », ajoute-t-il.
Isaiah Thomas ne sera pas non plus titulaire à Phoenix. Paradoxalement, il évoluera à Phoenix dans le rôle qu’aurait voulu lui confier les Kings, à savoir celui de sixième homme. Il est barré par Eric Bledsoe et Goran Dragic – même si Jeff Hornacek n’exclut pas de faire jouer les trois meneurs en même temps sur certaines séquences. Même s’il n’est pas dans le cinq, Thomas disposera à priori d’un temps de jeu conséquent cette saison.
« Honnêtement, je veux jouer autant que possible. Mais je veux aussi gagner. C’est l’un des facteurs qui a influencé ma décision. »
Equipe surprise l’an passé, Phoenix est désormais attendu au tournant. Les Suns ont remporté 48 matches sans atteindre les playoffs et la tâche s’annonce une nouvelle fois compliquée cette saison. Mais les joueurs de Jeff Hornacek devraient encore nous régaler en pratiquant du basket rapide et offensif. Avec Isaiah Thomas pour dynamiser le banc – voilà un candidat très crédible au titre de meilleur sixième homme – les Suns sont armés pour jouer les trouble-fêtes à l’Ouest. On suivra ses débuts à Phoenix avec attention cette nuit.
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest