Karl-Anthony Towns, 21 ans, fait déjà plus fort que Kevin Garnett et Kevin Love

La jeune star des Timberwolves est désormais le détenteur du record de points inscrits sur une saison pour un joueur de Minnesota. L'histoire est en marche.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Karl-Anthony Towns, 21 ans, fait déjà plus fort que Kevin Garnett et Kevin Love
C'est une nouvelle ère glacière qui s'ouvre dans le Minnesota. Absents des playoffs depuis 2004, les Timberwolves se sentent prêts à retrouver les sommets. Histoire d'enterrer les années de disette et marquer le coup, la franchise a dévoilé hier soir ses nouvelles couleurs et son nouveau logo. En attendant de nouveaux maillots. Le but étant de faire peau neuve à l'aube du règne de Karl-Anthony Towns et de sa meute. Il fallait bien un record battu pour illustrer ce changement d'époque. Il est venu de la main de celui qui incarne le futur de l'organisation. KAT, évidemment. Encore auteur de 26 points et 12 rebonds contre Oklahoma City cette nuit, il a fait mieux que Kevin Love ou Kevin Garnett, les deux plus grands joueurs à avoir porté le maillot des Wolves. De quoi conclure en beauté l'excellente saison du jeune homme de 21 ans. Towns a beau être considéré comme l'un des prochains visages de la NBA, il est encore dans l'ombre. Médiatiquement parlant. Éclipsé par les performances incroyables des Russell Westbrook, James Harden, Kawhi Leonard, Isaiah Thomas, LeBron James et compagnie. Mais il est déjà l'un des quinze meilleurs basketteurs du monde. Et, sur le plan individuel, sa saison est une franchise réussite. Il est en passe de la boucler avec plus de 25 points, 12 rebonds, 54% aux tirs et 36% à trois-points. C'est tout simplement du jamais vu en NBA. Et il n'est que sophomore. Un détail que les fans et les journalistes les plus optimistes ont perdu de vue lors de leurs prédictions de début de saison. Beaucoup pensaient les Wolves à même de chercher les playoffs cette année. Sur le papier, oui, c'est vrai, ils avaient (ont) le potentiel. Mais Towns et Andrew Wiggins, le lieutenant de luxe alias co-leader, n'ont pas assez d'expérience pour mener à eux seuls une franchise en playoffs. Il leur fallait une saison complète de plus dans les jambes. Les Wolves en playoffs, une narrative qui vous a été vendue bien trop fréquemment. Le public, supporteurs, journalistes, ont tendance à s'enflammer trop rapidement sans vraiment réaliser les exigences extrêmes de la NBA. Les meilleurs joueurs passent toujours un cap lors de leur troisième saison dans la ligue. C'est donc prévu, et cette fois pour de bon, pour l'an prochain pour Karl-Anthony Towns. Et ça va décaper de sourd.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest