115 NOP
104 POR
95 MEM
114 GSW
120 SAC
116 PHO
112 LAL
107 OKC

Kawhi Leonard, King of L.A.

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Pour sa première sortie officielle avec les Los Angeles Clippers, Kawhi Leonard a pris le dessus sur LeBron James, Anthony Davis et les Lakers.

Sacré dans le royaume du Nord en juin dernier, Kawhi Leonard a quitté les Toronto Raptors cet été pour conquérir de nouveaux territoires. Pas n’importe lesquels. Son fief original, Los Angeles, où il a grandi dans sa Californie natale. Sauf qu’il n’a pas choisi les glorieux Lakers mais les Clippers, une franchise moins prestigieuse qu’il entend bien mener aux sommets de la ligue. Experte en marketing, la NBA avait programmé un alléchant duel entre les deux armadas hollywoodiennes dès le premier soir de la nouvelle saison. Une première affiche et une première occasion de se jauger entre les deux candidats au titre.

Il y a eu match. Une belle rencontre avec de l’intensité. Mais une équipe semblait tout de même plus au point, et même mieux armée que l’autre. Les Los Angeles Clippers l’ont donc logiquement emporté (112-102). Comme toujours, ou presque, Leonard était au cœur du succès des siens. Sa feuille de statistiques est celle d’une superstar : 30 points à 10 sur 19 aux tirs, 9 sur 10 aux lancers, 6 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 1 block monstrueux sur Dwight Howard. Le tout en 32 minutes.

Rien n’a vraiment changé depuis le Game 6 des finales NBA 2019. Il est toujours le meilleur joueur du monde actuellement. Le basketteur le plus dominant de la planète. Même sans Paul George, l’autre chef de file des Clippers, il a pris le dessus sur Anthony Davis (25-10-5) et LeBron James (18-8-9), les deux superstars des Los Angeles Lakers. Il a été le plus fort sur le terrain. Et notamment dans les moments les plus importants de la partie.

https://twitter.com/NBA/status/1186879665023209475

Ses 16 points dans le second quart temps ont permis à son équipe de prendre une première fois le large et de compter ainsi 8 points d’avance à la mi-temps (64-56). Il a été moins adroit dans le money time mais Kawhi Leonard a su provoquer des fautes pour se rendre sur la ligne. Son 5/5 aux lancers dans le quatrième quart temps a aussi fait la différence. Surtout à un moment où le match se hachait, enjeu oblige. Il aussi volé deux ballons dans les dernières minutes.

Que ce soit en attaque comme en défense, il a été le joueur destructeur qu’il est habituellement. Ça donne le ton de la saison qui s’annonce pour les Clippers. Encore une fois, ils sont repartis vainqueurs de la bataille de Los Angeles. Et avec Leonard dans leurs rangs, ils pourraient régner sur la ville pendant longtemps.