Kendrick Perkins, sortez-le de là, c’est une (ex)-célébrité

Débarqué à New Orleans à l'intersaison, Kendrick Perkins espérait rejoindre une équipe de prétendants sérieux aux playoffs. Le vétéran de 31 ans est bien déçu de la tournure que prend la saison des Pelicans...

Clément BartholoméPar Clément Bartholomé | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kendrick Perkins, sortez-le de là, c’est une (ex)-célébrité
Si Kendrick Perkins n'est plus que l'ombre de l'intérieur intimidateur qu'il était à Boston, il joue un rôle important dans le vestiaire des New Orleans Pelicans en tant que leader vocal. Avant le déplacement de son équipe à Sacramento mercredi soir, le champion NBA 2008 a fait savoir sa déception vis-à-vis de certains de ses coéquipiers et le niveau de jeu affiché par la franchise de Louisiane :
"C'est très décevant," rapporte-t-il à Yahoo! Sports. "Je n'ai pas signé pour ça. J'ai signé ici en prenant du recul, pour venir dans une équipe jeune qui progressait dans la bonne direction. À l'heure actuelle, on cherche qui sera capable de jouer à un haut niveau chaque soir. C'est notre plus gros problème. Trop souvent on ne joue pas au niveau qu'il faut pour gagner. [...] Le coaching staff fait tout pour nous mettre dans de bonnes positions. L'effort à faire n'est pas sur le coach. Il est sur les joueurs."
Avec 13 victoires - 26 défaites, les Pelicans ont le troisième pire bilan à l'Ouest. Il va falloir réagir dans les jours à venir avant que l'espoir de faire les playoffs ne s'envole définitivement. La franchise essaierait de se relancer en explorant les options de trade concernant Eric Gordon et Ryan Anderson, tous deux dans leur dernière année de contrat, ainsi que Tyreke Evans avant la trade deadline du 18 février.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest