Kevin Durant a fait rester Scott Brooks au Thunder… par SMS !

L'été dernier, Scott Brooks a bien failli ne pas prolonger avec le Thunder. Du moins avant que Kevin Durant décide de déclarer sa flamme à son coach.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Durant a fait rester Scott Brooks au Thunder… par SMS !
Les franchise players ont une importance capitale en NBA. Comme dans tous les clubs, la star de l’effectif a plus ou moins un droit de regard sur ce qui se trame dans les coulisses. Alors lorsqu’il s’agit de Kevin Durant, jeune joueur encore ultra prometteur mais déjà superstar NBA, All-Star, meilleur marqueur de la ligue, champion du monde et champion olympique, forcément les données ne sont pas les mêmes. L’été dernier, Scott Brooks, coach du Thunder, négociait un nouveau contrat. Le genre d’affaires dont un franchise player se retrouve mêlé d’une manière ou d’un autre. Vu le passif d’Oklahoma (progression constante, finale NBA après 4 saisons dans la ville) et celui de Brooks (coach de l’année en 2010), on se dit que le deal sera vite plié… pourtant les négociations n’aboutissent pas, le salaire proposé par Sam Presti ne satisfait pas le natif de Californie (11 millions de dollars sur trois ans). Moment choisi par Kevin Durant pour intervenir. Poussé par un assistant coach proche de Brooks, Durant décide de faire un pas vers son coach, via SMS.
« Les négociations peuvent être stressante. Un jour l’on pense que tout sera bouclé et le lendemain on se rend compte que non. Donc je lui ai écris pour lui dire que je l’aimais, je lui ai dit de me tenir au courant, » raconte Kevin Durant à The Oklahoman.
Un message peu anodin, plus qu’une déclaration c’est une demande de la part de Durantula, que l’on peut traduire par : « Reste avec moi, j’ai besoin de toi. » En effet, Scott Brooks et Kevin Durant sont liés depuis l’arrivée du joueur dans la ligue en 2007. Un grand jeune homme frêle bourré de talent débarquait alors aux Sonics, où Brooks jouait encore les assistants coach avant de prendre le poste de numéro un, la saison suivante, lors du déménagement à Oklahoma. Jusqu’à ce SMS, la superstar du Thunder n’avait jamais directement indiqué à son coach ses sentiments.
« Je suis leader de cette équipe. Je ne pense pas qu’il avait entendu des choses comme ça (son SMS) venant de moi avant ce moment là. Donc je voulais lui faire savoir que j’adore jouer pour lui et que je voulais qu’il revienne. Je pense que ça l’a un peu aidé, et je suis content qu’il soit avec nous. »
Si le SMS de Kevin Durant a « un peu aidé » Scott Brooks, il a surement beaucoup joué dans la décision d’Oklahoma City de conserver le coach de 47 ans. En effet, peut être Sam Presti a eu vent de la déclaration d’amour de sa vedette à son entraîneur… et lui a proposé dans la foulée un contrat à la hausse : 16 millions de dollars sur quatre ans. Deal. Kevin Durant fonctionne à l’affectif. Il a récemment confié adoré jouer pour coach Brooks, qui n’hésite pas à le recadrer et à l’obliger à défendre. Cette entente entre le coach et les superstars est souvent le gage d’une « grande famille », terme souvent utilisé pour parler d’une équipe qui gagne (San Antonio, Boston, Oklahoma). Cette affection semble réciproque pour Scott Brooks :
« Kevin, c’est comme un membre de la famille pour moi. J’ai été avec lui dès sa première saison dans la ligue et nous avons traversé beaucoup de choses ensemble. Je l’ai déjà dit plusieurs fois, je suis béni de pouvoir coacher ces types. J’aime être avec eux, ils me rendent fou parfois mais j’apprécie ces moments car je sais qu’ils ont tous un grand cœur. »
Le cas Brooks réglé, le Thunder et Kevin Durant repartent en campagne cette saison. Ça tombe bien, les playoffs approchent…
Afficher les commentaires (1)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest