Kevin Garnett : « Cette année, je ne suis pas là pour rigoler »

Kevin Garnett a réussi un gros double-double lors de la dernière victoire des Brooklyn Nets, le premier d'une longue série si l'on se fie à ses déclarations.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Qui a dit que Kevin Garnett était mort ? Depuis ce début de saison, il est l'un des meilleurs joueurs des Brooklyn Nets et il tourne en double-double de moyenne sur les deux premiers matches de son équipe (14 pts, 10 rebs). Contre les Detroit Pistons, le Big Ticket s'est rappelé à ses plus belles heures en réalisant une superbe performance : 18 points, 14 rebonds en 35 minutes de jeu (un bon signe concernant son physique). Très discret dans les médias (on se souvient de l'imbroglio autour de son retour ou non), Kevin Garnett a déclaré qu'il n'était pas surpris par ses performances et qu'il s'attendait à réaliser une grande saison :
"Mon état d'esprit a changé depuis le 1er juin, le moment où j'ai repris mon régime. Je suis revenu à ce que je connais, je suis revenu à ce qui m'a permis d'être bon toutes ces années, je suis revenu à ce que je suis. Je suis prêt depuis le premier jour du camp, je n'ai rien dit car on ne sait jamais l'avenir, mais je suis prêt. Cette année, je ne suis pas là pour rigoler", a déclaré Kevin Garnett au New York Times.
En l'absence de Brook Lopez, le retour en forme de Kevin Garnett fait du bien aux Nets. Preuve de son renouveau, sa marque de 18 points et de 14 rebonds contre les Pistons est tout simplement le meilleur total enregistré par KG depuis son arrivée au sein de la franchise. Deron Williams est d'ailleurs bluffé par l'état physique de son intérieur :
"Il joue vraiment bien, il a apporté énormément pendant de longues minutes. Il a probablement joué un peu plus que prévu, mais on avait vraiment besoin de lui."
À 38 ans, Kevin Garnett n'est pas revenu pour faire de la figuration et il compte bien jouer les premiers rôles avec les Nets. Si jamais Brook Lopez parvient à rester en bonne santé pendant plus de 2 semaines, Lionel Hollins pourrait compter sur un secteur intérieur performant pour se qualifier pour les playoffs.
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest