Kevin Garnett : « Personne ne veut être sifflé à domicile »

Les huées du public du Barclays Center ont affecté Kevin Garnett qui espère voir rapidement les Nets rebondir et sortir de la crise.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Kevin Garnett : « Personne ne veut être sifflé à domicile »
La cinquième désillusion de suite a été celle de trop pour les fans des Nets qui n'ont pas hésité à chahuter leur équipe, malmenée à domicile par les Pistons. Et alors que la crise couve à BrooklynKevin Garnett, une nouvelle fois en difficulté hier soir (4 pts à 2/9), incite tout le monde à se remobiliser.
« Je pense que tout le monde est embarrassé ici », reconnaissait un Kevin Garnett un peu confus après la rencontre. « Personne ne veut être sifflé à domicile. Comme je l’ai toujours dit, nous allons continuer à bosser pour essayer de changer ça. »
Lâché par ses cadres qui, à l'exception de Joe Johnson (34 pts), sont une nouvelle fois passés au travers, Jason Kidd n'a alors eu d'autre choix que de lancer ses remplaçants en début de quatrième quart temps. Une stratégie payante puisque les Nets ont cru à l'exploit en revenant à moins de 10 longueurs des Pistons.
« Les remplaçants méritaient de jouer. J’aurais dû les laisser jouer tout le match ou le quart temps entier », se justifie Jason Kidd. « Il jouent les uns pour les autres. Ce n’était pas parfait mais ce groupe nous a permis de revenir à huit points.»
De quoi faire réfléchir le coach des Nets, à court de solution avec un effectif privé de Brook Lopez, Deron Williams, Andrei Kirilenko et Jason Terry.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest