La revanche de Rajon Rondo

Sorti vainqueur de son duel face à ses anciens coéquipiers, Rajon Rondo a définitivement tourné la page de son passage express aux Dallas Mavericks la saison dernière.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La revanche de Rajon Rondo
L'épisode texan n'est plus qu'un mauvais souvenir pour Rajon Rondo qui a définitivement tourné la page en l'emportant cette nuit face à ses anciens coéquipiers. Alors qu'il renaît de ses cendres à Sacramento en ce début de saison, l'ancien Celtic avait comme une revanche à prendre sur les Mavericks contre qui il a mis un point d'honneur à démontré que son talent était toujours intact. Résultat : 21 points et 5 rebonds pour "RR", venu une nouvelle fois rappeler qu'il faisait toujours partie du gratin des meneurs de la ligue. Comme un joli pied-de-nez envoyé à ses anciens dirigeants et à ceux qui ne croyaient plus en son retour au plus haut niveau.
« Je pense que ça m'a donné encore plus faim », a reconnu le nouveau meneur de Sacto auprès d'ESPN après les retrouvailles. «Je n'ai jamais douté de moi-même. Ce qui s'est passé m'a fait bosser encore plus dur. Cet été, j'ai travaillé comme jamais je l'avais depuis que je suis en NBA. Je n'ai jamais douté. Toutes ces personnes qui n'ont jamais cru en moi, ça ne fait aucune différence. Je me suis toujours entouré de gens positifs qui m'ont toujours soutenu et qui continuent à le faire. »
Et alors que Rick Carlisle déclarait récemment avoir tourné la page, Rajon Rondo semble désormais tout aussi déterminé à aller de l'avant et à oublier ses multiples accrochages avec son ancien coach.
« Toutes les relations ne fonctionnent pas toujours. Et ça n'a pas marché. Il n'y pas d'excuses et il ne s'agit pas de pointer qui que ce soit du doigt. Ca m’a rendu plus fort, et ça m'a permis d'apprécier ce sport encore davantage, surtout en retrouvant ce niveau. Je n'en avais jamais douté mais les choses n'ont tout simplement pas fonctionné Il faut toujours rester positif [...] Chaque joueur, chaque entraîneur ne porte pas le même regard sur les choses. Chaque équipe ne convient pas toujours à tous les styles de joueur. » « Comme je l'ai dit, j'ai appris de ce qui est arrivé dans le passé. Non seulement de Rick, mais aussi de Brad Stevens. Tout le monde a une personnalité différente. C'est le cas pour George et moi actuellement mais ça ne nous empêchera pas de rester sur la même longueur d'onde. »
Et preuve que les tensions entre les deux hommes sont désormais apaisées, le meneur roublard s'est même permis d'interrompre une discussion entre Carlisle et Deron Williams en cours de première mi-temps. L'occasion pour lui de se rappeler au bon souvenir de ses prises de bec avec le technicien...
« Il m’a juste dit de dégager de là », raconte un Rondo tout sourire. « J’avais déjà entendu ça avant. »

Les highlights de Rajon Rondo (21 pts, 5 pds)

https://www.youtube.com/watch?v=-8u6JNxSPDE
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest