114 DET
120 MIN
116 BOS
106 DAL
116 NOP
122 HOU
109 SAS
113 MEM
108 GSW
122 UTA
98 LAC
88 TOR

Le Joker galère, pas de panique à Denver

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Nikola Jokic n'a pas débuté la saison aussi fort que l'espéraient les Denver Nuggets. Lutter pour le MVP sera compliqué pour le Serbe.

Les Denver Nuggets ont remporté 5 de leurs 7 premiers matches dans ce début de saison. Sur le plan comptable, tout va bien. L'objectif de finir à nouveau sur le podium de la Conférence Ouest est sur de bons rails, avec un collectif qui n'a presque pas bougé durant l'intersaison. Une seule petite chose interpelle depuis la reprise. Offensivement, c'est un peu... moche. On dit ça avec tout le respect qui est dû à une équipe qui est quand même demi-finaliste de Conférence et dont on pense qu'elle peut même finir devant les deux teams de L.A. en saison régulière. Nikola Jokic est toujours l'un des joueurs les plus fascinants à regarder, ça n'a pas changé. Il trouve toujours des angles de passes absolument magiques, tout en donnant l'impression de traîner un semi-remorque. Simplement, le Serbe incarne bien le retard à l'allumage de son équipe dans le domaine de l'attaque.

La saison dernière, le "Joker" tournait à 20.1 points, 10.8 rebonds et 7.7 passes à 51.1%. Sur sa lancée, et même après une Coupe du monde 2019 très décevante avec la Serbie, on l'imaginait bien partir très fort et être immédiatement dans la discussion pour le MVP. Les triple-doubles sont toujours là - 3 en 7 matches - mais l'adresse s'est un peu évaporée. Nikola Jokic shoote pour le moment à 46% (28% à 3 points), score moins (14.9), prend moins de tirs (12 contre 15), délivre moins d'assists (7.9) et prend un peu moins de rebonds (9.7). Le big man étant le chef d'orchestre de cette équipe, tout est un peu sclérosé autour de lui.

"Nikola sait qu'il ne joue pas très bien. Il sait aussi qu'il est la clé pour nous. Il doit shooter plus parce que quand il shoote, cela signifie qu'il est agressif et que beaucoup de bonnes choses vont se produire. Je ne suis pas inquiet. C'est un joueur très intelligent et il va trouver le moyen de rectifier ça", explique Juancho Hernangomez dans le Denver Post.

Même son de cloche chez Mike Malone, le coach.

"Pour faire simple, Nikola Jokic doit être plus agressif. On en a parlé entre nous. Les gens pensent qu'il n'est pas assez concerné ou ne joue pas assez dur. Ce n'est pas mon avis. Je le trouve impliqué et actif. Il fait toujours les bonnes lectures et prend les bonnes décisions.. Son humeur est bonne, il interagit avec ses coéquipiers. Ce n'est pas comme s'il était seul sur une île déserte. Je dois juste m'assurer qu'il sache bien à quel point il est important pour nous qu'il soit agressif et donne le ton. Quand c'est le cas, tout le monde le suit. Quand ce n'est pas le cas, c'est pareil, tout le monde s'imprègne".

Nikola Jokic n'est pas seul, mais...

Après 7 matches, les Nuggets ont la 23e attaque en termes d'adresse globale, sont 24e au nombre de paniers à 3 points inscrits, 18e à la moyenne de passes décisives et 24e à la moyenne de points marqués par match. Autant de secteurs où Denver a fini dans le top 5 ou le top 10 en 2018-2019. Jokic n'est évidemment pas le seul responsable. Si Jamal Murray est un peu monté en régime ces derniers jours, les armes extérieures que sont Gary Harris, Will Barton, Malik Beasley ou Torrey Craig, tous efficaces la saison dernière, peinent à régler la mire. Jerami Grant, l'une des recrues de l'intersaison, a lui aussi un peu de mal à entrer dans le vif du sujet en attaque.

Lors de la belle victoire contre Miami la nuit dernière, Nikola Jokic a de nouveau beaucoup vendangé par rapport à ses standards (4/12) et n'a inscrit que 9 points. Mais dans les intentions et l'orchestration, le "Joker" a répondu aux attentes et ses camarades ont pris leurs responsabilités. C'est a priori ce qu'il attend d'eux si ce problème d'adresse devait perdurer.

"Le basket est un jeu d'équipe. Il n'y a pas qu'un seul joueur sur le terrain. Les autres ne dépendent pas de moi. Ce sont de très bons joueurs par eux-mêmes et ils sont capables de bien jouer même si je ne suis pas dans le coup, comme ce soir", a estimé Jokic dans des propos relayés par MileHigh.com.

Finalement, le fait que les Nuggets soient aussi bien classés - deuxièmes ex-aequo à l'Ouest derrière les Lakers -  en connaissant autant de difficultés offensives a de quoi effrayer la concurrence. Cette équipe sait ce dont elle est capable et quelles sont ses forces. Une fois la machine lancée, elle sera aussi compliquée à stopper que la saison dernière. Seuls les Golden State Warriors était parvenus à devancer Denver au terme des 82 matches...