Le Thunder, un rouleau compresseur… défensif

Réputé pour son attaque de feu et ses superstars, le Thunder d'Oklahoma City est pourtant capable de faire la différence des deux côtés du parquet.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le Thunder, un rouleau compresseur… défensif
Des Houston Rockets en grande forme limités à 98 points et seulement 41% de réussite aux tirs et une belle victoire à l’arrivée… il n’y a pas de doute, le Thunder a fait le sale boulot en défense cette nuit. Alors que la formation de Scott Brooks – un coach à la philosophie défensive (…) – est plutôt réputée pour son attaque de feu axée autour de ses deux superstars, Kevin Durant et Russell Westbrook, les joueurs d’Oklahoma City savent enfiler le bleu de chauffe quand il le faut. Remontés comme des pendules avant la rencontre – et encore plus bouillants suite à l’incident entre « RW » et Patrick Beverley – les finalistes NBA 2012 se sont arrachés en défense, contestant tous les tirs texans et harcelant le porteur de balle adverse. Au cours du deuxième QT, durant lequel les Rockets n’ont inscrit que 17 points, Houston comptait à un moment presque autant de balles perdues (8) que de tirs marqués (9).
« Ce n’est qu’un match mais je trouve que l’on a fait du bon travail en leur fermant l’accès au cercle dès le début de la rencontre », explique Scott Brooks à The Oklahoman. « Nous avons été costauds ce soir. C’est cette dureté qui fait de nous une bonne équipe. On doit continuer sur ces bases-là. »   « On a su rester devant notre vis-à-vis la plupart du temps », ajoute Kevin Durant. « On s’est entre-aidé – plus que d’habitude – et nous avons contesté leurs tirs. Tous les aspects de notre défense étaient au point. »
Même sans son chien de garde attiré, Thabo Sefolosha, le Thunder a puisé dans ses qualités athlétiques, son collectif et une bonne communication défensive pour faire la différence. « KD » et sa bande ont également pu compter sur la bonne performance de leur rookie néo-zélandais, Steven Adams. Ce dernier, titularisé en l’absence de Kendrick Perkins, a fait du très bon boulot sur Dwight Howard, limité à 9 points et 4/12 aux tirs. « D12 » restait pourtant sur une très bonne série. Mais Adams a pu profiter des conseils du « Perk » juste avant la rencontre.
« L’expérience est le meilleur des professeurs. Il y a plein de coach qui vous le diront. Perk a connu ça, il a défendu sur les meilleurs joueurs. Il peut donc aider un jeune comme Steven, » explique Kevin Durant.
Le Thunder peut donc désormais compter sur deux pivots capables de ralentir le meilleur intérieur adverse. Sans oublier Serge Ibaka et le très énergique Nick Collison. Oklahoma City est d’ailleurs l’une des équipes qui encaissent le moins de points dans la raquette (39,6, septième meilleure équipe de la NBA). Mieux, le Thunder est même la quatrième meilleure défense de TOUTE la NBA en termes de points encaissés sur 100 possessions. Seuls les Pacers, les Bulls et les Warriors font mieux. Si les titres se gagnent en défense, alors le Thunder est armé.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest