LeBron James désavantagé par les arbitres, vraiment ?

Les Los Angeles Lakers ont présenté un dossier à la NBA pour démontrer que LeBron James ne recevait pas assez de coups de sifflet en sa faveur.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James désavantagé par les arbitres, vraiment ?

Et si LeBron James était désavantagé par les arbitres ? Une question qui peut en faire sourire certains, en choquer d’autres. Depuis le début des playoffs, plusieurs joueurs (des Blazers) ou fans se sont demandé si les Los Angeles Lakers, une équipe très forte mais aussi un produit marketing non négligeable pour la NBA, disposaient de coups de sifflet favorables. Pourtant, ce sont bien ces mêmes Angelenos qui ont plaidé leur cause auprès de la ligue. Avec donc, cette réclamation : le King ne tire pas assez de lancers-francs depuis le coup d’envoi des finales de Conférence contre les Nuggets. Dix au total en trois matches et deux seulement lors du Game 3 perdu par les Lakers.

« On a discuté des fautes via le canal ouvert par la NBA. Je pense qu’il a attaqué le cercle avec agressivité et je m’arrêterai là », confiait le coach, Frank Vogel.

On a compris l’idée : LeBron James file au cercle, se fait charcuter et ne reçoit donc pas assez de coups de sifflet aux yeux de son équipe. Avant toute chose, notons que les franchises NBA se plaignent chaque année de l’arbitrage en playoffs. C’est pourquoi elles ont même une ligne spéciale pour poser leurs réclamations. Une manière de décharger de la pression. C’est de bonne guerre. Les Californiens ne sont pas les premiers à le faire.

Les Lakers avantagés par les arbitres selon les Blazers ?

Le natif d’Akron titre un peu plus de 6 lancers par rencontre depuis le début des playoffs. C’est moins que la plupart des autres superstars de la ligue : 10,7 pour Luka Doncic, 9,7 pour James Harden, 9,5 pour Anthony Davis, etc. Est-ce parce qu’il est moins agressif ? Selon NBA.COM, le quadruple MVP drive vers le cercle 12 fois par match en moyenne contre Denver. Pour un seul lancer obtenu à l’issue de ses attaques du panier. Jamal Murray est à 4 en 14 drives.

Les chiffres sont à prendre avec des pincettes parce qu’ils sont bruts, hors contexte. En tout cas, cela fait des années que les franchises de LeBron James – Cavaliers, Heat ou maintenant Lakers – estiment que leur superstar ne tire pas assez de lancers-francs. Il faut dire qu’il est tellement au-dessus physiquement, surtout par le passé, qu’il se retrouvait à même de finir au cercle malgré les contacts ou les fautes. En tout cas, on suppose que les Angelenos ont mis cette petite pression pour entrer dans la tête des officiels avant le Game 4, ce soir.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest