125 WAS
130 BOS
124 PHI
127 BKN
113 IND
97 MIL
113 CLE
106 NYK
108 CHA
107 DET
92 MEM
83 POR
118 NOP
114 OKC
114 DAL
107 ATL
111 UTA
84 MIA
141 SAC
130 MIN
93 GSW
113 TOR

Clinton, Curry, KAT… Eux aussi montent au créneau pour LeBron

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Belle vague d'indignation et de soutien autour du beef LeBron James-Donald Trump.

En attendant les training camp et la pré-saison, la NBA ne parle que d'une chose ces derniers jours. LeBron James et son conflit avec Donald Trump. La passe d'armes médiatique entre la star des Los Angeles Lakers et le pensionnaire de la Maison Blanche a fait réagir dans la ligue ces dernières heures. Même Michael Jordan est sorti de sa réserve habituelle. Adam Silver s'est lui aussi mouillé pour défendre l'intelligence de LeBron James remise en cause par le "POTUS". Des joueurs NBA et des acteurs de la société américaine ont continué la levée de bouclier. Hillary Clinton, battue par Trump à la surprise générale en 2016, en tête.

Les femmes de pouvoir avec lui

Hillary Clinton : "LeBron James est un excellent père de famille, un joueur de basket incroyable. Il donne tout pour sa communauté et n'a pas peur de dire ce qu'il pense. C'est un athlète de classe mondiale et un homme classe tout court. On a besoin de plus de gens comme lui dans ce monde".

Jeanie Buss : "On ne pourrait pas être plus fier qu'aujourd'hui de compter LeBron James parmi les membres de la famille Lakers. C'est un leader réfléchi et incroyablement intelligent. Il comprend le pouvoir que peut avoir le sport pour unir des communautés et rendre ce monde meilleur. Ce qu'il fait devrait être célébré par tous".

Curry, le rival en renfort

Stephen Curry : "Continue de faire ce que tu fais !"

Donovan Mitchell : "Le signe qu'un être humain n'est pas sûr de lui, c'est quand il attaque les autres pour se sentir mieux. Je suis triste que des gamins puissent lire des tweets aussi stupides et grandir en se disant que c'est normal. Oublie tout le reste, Donald, tu donnes un mauvais exemple à nos enfants".

Barnes, le plus éloquent

Harrison Barnes : "Notre président taille encore en pièces la grandeur et les noirs. Il continue d'éradiquer la moindre trace de décence que l'on pouvait espérer trouver chez lui. Plutôt que de se concentrer sur lui et ses singeries, je vais continuer de m'inspirer des gens plus décents qui font la différence dans notre monde". 

"KAT", le plus énervé

Karl-Anthony Towns : "Si je comprends bien, la ville de Flint dans le Michigan n'a toujours pas d'eau potable, mais tu te soucies d'une interview d'un mec qui fait le bien dans sa ville en termes d'éducation pour des générations d'enfants à venir ? Ferme ta foutue bouche ! Arrête d'utiliser tes doigts our Twitter et va signer des choses utiles avec ton stylo à la place".

Anthony Tolliver : "Je suis resté silencieux durant tout ce temps où cet homme a tweeté des trucs stupides. Mais là, il attaque la fraternité des joueurs NBA et ça ne passe plus. Quelle honte..."