120 TOR
117 SAS
109 ORL
110 CHI
126 IND
111 NOP
123 CHA
110 WAS
122 ATL
125 DET
104 NYK
115 MIN
106 MEM
112 LAC
104 DAL
114 DEN
148 OKC
147 UTA

C’est déjà le tournant pour LeBron et les Lakers

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Alors que LeBron James devrait faire son retour cette semaine, les Lakers sont confrontés à un calendrier infernal avant la pause du All-Star Game.

Il reste 10 matches aux Los Angeles Lakers avant le break du All-Star Game. On pourrait se dire qu'avec le retour de LeBron James, les choses vont bien se passer. C'est une possibilité. Avant sa blessure, le "King" avait tracté les Angelenos jusqu'au top 8, avec une dynamique intéressante. Alors que son comeback approche, la situation a un poil changé. L.A. s'est accroché mais a perdu 8 des 13 matches manqués par LeBron et a depuis été doublé par Utah, tout en voyant Sacramento mettre la pression juste derrière. Les 10 matches qui s'annoncent avant le break risquent de nous en dire beaucoup sur ce dont seront capables ces Lakers.

'est un calendrier diabolique qui attend les hommes de Luke Walton, qui viennent de perdre Lonzo Ball pour au moins et un mois. L'effectif californien n'étant déjà pas le plus "deep" de la Conférence Ouest, le challenge s'annonce relevé. Jugez plutôt.

Hormis Phoenix, Minnesota et Atlanta, Los Angeles va affronter 7 équipes mieux classées dont 5 en déplacement, avec un road-trip costaud entre le 1er et le 13 février.

Sur cette série de 10 matches, les Lakers seront notamment opposés deux fois aux Warriors et deux fois aux Sixers, mais aussi à Boston et Indiana, qui font partie des meilleures équipes de l'Est. Le derby de Los Angeles, programmé le 1er février, revêt plus d'importance que jamais. Pour une fois, les deux voisins sont au coude à coude, les Clippers occupant pour le moment la dernière place virtuelle pour les playoffs.

LeBron James ayant expliqué qu'il serait déjà revenu si ce n'était pas de la saison régulière, on peut s'attendre à le voir en action dès mardi au Staples Center contre Golden State. Entre deux siestes dans des chambres à oxygène et des visites dans des vestiaires NFL, il n'a pu manquer la passe compliquée de son équipe en son absence. A 34 ans, le quadruple MVP va devoir prouver que sa blessure aux ischio-jambiers n'était qu'un contre-temps et qu'il est encore capable de faire sur-performer une équipe moyenne. Une entame de programme difficile pourrait pousser Magic Johnson et Rob Pelinka à être plus actifs que prévu sur le front des trades. La deadline interviendra le 7 février, alors que l'on sera déjà fixés sur l'état de forme des Lakers et les risques encourus vis à vis de la post-saison...

Le calendrier des Lakers jusqu'au All-Star Game