Les stats accablantes des candidats au tanking

Les équipes surprises du début de saison se sont subitement mises à perdre après les belles perfs d'Andrew Wiggins, Jabari Parker et Julius Randle...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Voilà une statistique plutôt intéressante relayée par Tom Abestroh d'ESPN : depuis la fameuse nuit où Julius Randle a cartonné contre Michigan State et où Andrew Wiggins et Jabari Parker se sont livrés un joli duel pendant le match Kansas-Duke, les équipes surprises du début de saison et celles initialement soupçonnées de tanking affichent un rendement pour le moins catastrophique. Si l'on combine les bilans de Philadelphie, Phoenix, Orlando, Boston, Milwaukee et Utah depuis le 12 novembre dernier, date de cette belle soirée d'affiches en NCAA, on arrive à un piteux 3-23. Si le Jazz et les Bucks sont à la masse depuis le début, les autres ont subitement commencé à perdre après que les probables 3 premiers de la prochaine Draft aient prouvé qu'ils en avaient dans le ventre. Simple retour à la normale après avoir été en sur-régime ou prise de conscience pour ne pas se retrouver perdants cet été ?
Afficher les commentaires (12)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest