L’hymne en NBA : Van Gundy dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas

Verra-t-on un jour l'hymne disparaître du protocole NBA ? Mark Cuban et Stan Van Gundy militent pour et ont de bonnes raisons.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L’hymne en NBA : Van Gundy dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas

Parmi les traditions du sport américain dont il est parfois dur de saisir l'intérêt pour les fans des autres coins du globe, il y a l'inévitable hymne américain joué avant le coup d'envoi. Lorsque l'on vient voir un match ou deux en touriste, c'est plutôt un moment sympathique et parfois même poignant si on est sensible au patriotisme de nos amis des US. Et que l'interprète a un peu de talent, évidemment...

Mais pour les joueurs et les acteurs de la NBA, le rituel perd forcément en fraîcheur.

Dans une saison normale, ils doivent écouter le Star Splangled Banner 82 fois au minimum et parfois dans des versions un peu... folkloriques. Cette fameuse tradition n'est pas si appréciée que cela par tout le monde dans la ligue. Mark Cuban, le propriétaire des Dallas Mavericks, a ainsi récemment retiré l'hymne du protocole, sans s'en référer à la ligue, pour protester contre les discriminations et les inégalités dans le pays.

Jaylen Brown, ses mots forts contre le racisme et l'hymne américain

Le businessman s'est fait taper sur les doigts et a été contraint de réinstaurer l'anthem pour le match de la nuit dernière contre Atlanta, non sans avoir envoyé un petit scud au passage.

"J'espère que ceux qui tiennent absolument à ce que l'hymne soit joué se montreront aussi intenses lorsqu'il faudra écouter ceux qui n'ont pas l'impression que cet hymne les représente".

Jusqu'ici Cuban était un peu seul dans son combat parmi les non-joueurs. Stan Van Gundy, le head coach des New Orleans Pelicans, opposant très vocal à Donald Trump durant son mandat, est monté au créneau avec une réflexion on ne peut plus pertinente.

"Si vous pensez que l'hymne doit être joué avant des évènements sportifs alors jouez-le aussi avant chaque film, concert ou cérémonie religieuse. Puis aussi avant chaque jour de travail dans tous les secteurs. Quelle bonne raison peut-il y avoir à jouer l'hymne avant un match ?", a expliqué SVG en marge du match contre Chicago.

La NBA a beau être une ligue progressiste, il y a des pas qu'elle n'est pas encore prête à faire.

Les 10 meilleurs snipers de la NBA cette saison

 

 

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest