87 CLE
93 ORL
108 DET
101 IND
104 CHA
111 BKN
108 BOS
95 DEN
112 MIA
103 WAS
98 CHI
100 GSW
139 OKC
127 MIN
105 SAS
104 SAC
119 MIL
91 LAC
113 POR
136 LAL

Lonzo Ball dévoile son top 5 des joueurs les plus chauds à défendre

N.SPar N.SPublié

Lonzo Ball a donné les cinq joueurs contre qui il a le plus galéré à défendre au cours de ses deux premières saisons NBA. Avec une mini-surprise.

Après deux années compliquées aux Lakers, Lonzo Ball a pris un nouvel élan dans sa carrière en rejoignant les Pelicans contre Anthony Davis. Le meneur a néanmoins montré de belles choses, dont en défense où son apport a été plus qu'intéressant. Evidemment, l'aîné de la fratrie Ball a affronté des nombreuses stars et pour The Players's Tribune, il a dévoilé son top 5. Pour lui, impossible donc de passer à côté des point guards Damian Lillard et Kyrie Irving.

"Lillard est un tueur. Il peut shooter du milieu de terrain et tu dois le prendre quand il passe la ligne. C'est très compliqué de rester devant lui si vous lui laissez de l'espace pour manœuvrer. Il a ce chien en lui. Il vient d'une petite fac et a dû prouver. Et même encore aujourd'hui, il veut que l'on sache qu'il a fait ses preuves. Je peux dire qu'il joue comme s'il était le meilleur meneur de la ligue."

Pour Kyrie, c'est surtout son handle magique qu'il faut retenir.

"Il a le meilleur dribble de la Ligue. Vous ne pouvez pas l'obliger à faire ce que vous voulez. Avec son cross, qui est le plus rapide en NBA, et sa vitesse, c'est impossible. Il peut aller à droite, à gauche, faire un step-back, ou aller simplement tout droit. Il a trop de manières de créer son propre chemin. Et il est évidemment un finisseur d'élite. Vous devez respecter son tir mais il a tellement d'armes quand il va au lay-up. Malgré sa taille, vous ne pouvez pas le contrer parce qu'il trouve trop d'angles différents."

Et pour parler de jouer indéfendable, la référence aujourd'hui se nomme James Harden. Avec ses presque 40 points de moyenne, le barbu des Rockets a surtout son arme létale, le step-back.

"C'est le mouvement le plus difficile à stopper de la Ligue. Avec lui, c'est soit ça, soit faute. La seule manière, c'est de rester droit devant lui. Si vous lui laissez un peu d'espace et que vous le laissez prendre son rythme avec ses dribbles, c'est terminé. Il vous force à changer votre état d'esprit, être patient. Vous ne pouvez pas être gourmand. Tout ce que vous pouvez faire, c'est rester là, le forcer à aller à droite... et prier qu'il rate."

Victime d'une rupture du tendon d'Achille, Kevin Durant fait bien entendu partie de cette élite d'attaquants pour Lonzo Ball.

"Vous ne pouvez rien faire avec ça. Avoir cette taille et cette dextérité, c'est incroyable. Aujourd'hui, c'est le gars le plus innarêtable en un contre un (il le cite dans son cinq des meilleurs joueurs de un contre un de l'histoire avec Jordan, Kobe, T-Mac, et Iverson). La seule chose qu'il n'ait pas, c'est la dureté. Vous devez être physique avec lui et restez avec lui dans les écrans. Si vous restez devant lui, il fait 2,13m et peut shooter sur vous comme il veut."

Et pour ultime joueur, Lonzo Ball aurait pu choisir des Kawhi Leonard, Paul George, LeBron James ou encore Stephen Curry. Mais il faut aller du côté de San Antonio pour trouver cette toute petite surprise de sa liste.

"J'ai beaucoup de respect pour lui. Evidemment parce qu'il vient de Los Angeles. Mais aussi parce que ma première opposition en NBA, c'était contre DeMar DeRozan. C'était un mini stage avant le training camp et on faisait du 5-5. Il m'ont mis sur DeMar. Je ne plaisante pas, il annonce ses mouv' avant de les faire. Droite, gauche, fadeaway, step-back, shimmy, turn-around, il a tout mis. Je ne pouvais rien faire. Il a dû me mettre 40 points. Ça devait être mon moment "bienvenue en NBA". Il a été le premier à me montrer à quel niveau je devais être pour être reconnu dans cette Ligue."