Les Lakers tenteront-ils le pari Michael Beasley ?

Les Los Angeles Lakers sont intrigués depuis longtemps par Michael Beasley, vont-ils tenter le coup ?

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Lakers tenteront-ils le pari Michael Beasley ?
Si tout se passe comme prévu, et qu’aucune équipe de NBA ne se positionne pour récupérer les droits de Michael Beasley durant les 48h que durent la période dite de « waivers », l’ailier gaucher de 24 ans devrait devenir free-agent, et sera par conséquent libre de signer où bon lui semblera… ou du moins là où on lui proposera un job. Car malgré son talent et son potentiel, le fait qu’il peine toujours autant à devenir un joueur d’impact et qu’il ait accumulé bien trop de problèmes extra-sportifs au goût de la plupart des GM’s laisse penser que ça ne sera pas forcément si facile que cela pour lui de repartir à nouveau de zéro. Pourtant, les Los Angeles Lakers – qui sont fans du joueur depuis longtemps – pourraient être tentés de parier sur lui. Pour mémoire, la franchise californienne était déjà passée tout près de le faire venir durant la saison 2011-12 en mettant sur pied un échange avec les Minnesota Timberwolves, qui avait finalement capoté à la dernière minute. Du coup, sur le papier, faire venir Michael Beasley pourrait être un choix plutôt judicieux pour les Lakers, du moins si on a tendance à plutôt voir le verre à moitié plein. Vu qu’il vient de négocier son départ de Phoenix et qu’il devrait recevoir peu de propositions, Beas ne cherchera pas forcément un gros contrat, ce qui pourrait permettre à L.A. de le signer à prix réduit et pour une durée raisonnable. Par ailleurs, même si son jeu a encore pas mal de failles (notamment en défense et dans la régularité), il pourrait coller parfaitement dans le système offensif proposé par Mike D’Antoni et permettre aux Lakers d’avoir du renfort au scoring en attendant le retour à 100% de Kobe Bryant. Son adresse extérieure, notamment, pourrait séduire Mike D. De son côté, Michael Beasley pourrait tenter de sauver sa carrière dans l’un des clubs les plus prestigieux qui soit et, donc, faire un comeback tonitruant le cas échéant. Mais deux questions demeurent : Beasley est-il vraiment prêt à accepter de jouer pour le salaire minimum et pourra-t-il supporter la pression que cela représente de jouer pour les Lakers ? On devrait être fixé très prochainement.
Afficher les commentaires (26)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest