Luka Doncic, le coup parfait des Mavs

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Luka Doncic ne pouvait presque pas rêver mieux dans le haut du tableau pour débuter sa carrière en NBA que Dallas. Atlanta, qui n'avait qu'à le cueillir, a opté pour une autre direction.

"Vous n'avez pas idée à quel point ce gamin est bon". Sur son compte Twitter, Rudy Gobert a immédiatement réagi à la Draft de Luka Doncic en 3e position et à son trade vers les Dallas Mavericks. Le pivot français n'était pas le seul défenseur du Slovène jeudi. Pourtant, l'histoire a voulu que trois équipes passent leur tour très volontairement : Phoenix pour prendre Deandre Ayton, Sacramento pour récupérer Marvin Bagley et Atlanta pour... trade-down afin de s'offrir Trae Young.

Les Atlanta Hawks en particulier ont pris un risque insensé en cédant volontairement Luka Doncic (via le pick 3) à Dallas. On pensait Atlanta et son General Manager Travis Schlenk convaincus du bien-fondé de miser sur le désormais ex-joueur du Real Madrid. Schlenk a finalement opté pour une tentative de reproduction du modèle Golden State qu'il connait bien avec un meneur shooteur. A ses risques et périls.

Ce choix, les Hawks pourraient bien en entendre parler longtemps si les craintes autour de Young sont confirmées ou si Doncic s'avère simplement aussi fort que ce qu'il a laissé entrevoir en Europe.

A Dallas, en revanche, on était prêts à lui offrir à Luka Doncic une casquette des Mavs les yeux fermés. Rick Carlisle, d'ordinaire bourru, a paru plus satisfait que jamais de la tournure des événements.

"Luka Doncic est le joueur que l'on visait dans cette Draft. On pense qu'il est une pièce fondatrice pour une franchise. Il a de la taille, des qualités de playmaker, peut scorer, aime passer... C'est génial de jouer avec des gars qui pensent d'abord à passer le ballon. [...] Sa position ? C'est sur le terrain. Il sera titulaire", a déclaré Carlisle sur le site officiel des Mavs.

Dans le Texas, Luka Doncic a tout pour s'exprimer au mieux. Il aura la chance de passer une saison pleine avec Dirk Nowitzki, dont le leadership et l'expérience ne sont plus à prouver. L'idée d'un tutorat actif du Wunderkind pour aider le Slovène à rapidement atteindre son potentiel est extrêmement séduisante. Dirk a immédiatement congratulé son nouveau coéquipier sur Twitter, Doncic répondant par un "Merci, légende !".

Interrogé au sujet de cette collaboration lors de son passage devant la presse le n°3 de la Draft 2018 a ajouté :

"Dirk est incroyable, c'est comme ça que je le décrirais. C'est une légende, un meneur d'hommes. Je suis vraiment content de faire partie de sa carrière et je vais énormément apprendre de lui".

Et ce n'est pas tout. Avec l'énergique Dennis Smith, le polyvalent Harrison Barnes et le pivot que vont tenter d'attirer les Mavs pendant la free agency - on parle de DeMarcus Cousins -  il paraît clair que Mark Cuban et ses subordonnés viseront un retour en playoffs.

Luka Doncic, tout rookie qu'il sera, aura forcément une part active dans cette tentative de comeback, sans être écrasé par l'attention qui lui aurait été portée dans une franchise moins établie et avec moins de joueurs référencés. A Phoenix, Sacramento ou Atlanta, on risque rapidement de se regretter cette frilosité.