Magic a refusé de garder Brook Lopez et Julius Randle

BasketSessionPar BasketSession Publié

Si les Los Angeles Lakers n'ont pas gardé les deux bons élements qu'étaient Brook Lopez et Julius Randle, c'est à cause de Magic Johnson.

C'est en train de se tirer dans les pattes chez les Los Angeles Lakers, au petit jeu de "qui est plus responsable que l'autre de l'échec sportif". Des sources internes ont informé Bleacher Report que Magic Johnson a refusé d'envisager de conserver deux éléments en fin de contrat l'été dernier : Brook Lopez et Julius Randle. Le staff (comprendre Luke Walton et ses assistants) aurait milité pour que le pivot et l'ailier fort, tous les deux auteurs de saisons de bonne facture dans leurs nouvelles franchises, soient conservés pour aider LeBron James. Magic et son acolyte Rob Pelinka ont opté pour des renforts d'un genre différent : Lance Stephenson, JaVale McGee, Rajon Rondo et Michael Beasley.

Quand on voit Brook Lopez rayonner à Milwaukee en temps que stretch five et Julius Randle tourner à 20.7 points et 8.7 rebonds de moyenne chez les Pelicans, il y a évidemment de quoi se poser des questions. Lopez a signé avec les Bucks pour un an et 3.4 millions de dollars. Randle a lui rejoint New Orleans sur un deal de deux ans et un peu moins de 18 millions de dollars. Financièrement, c'était donc tout à fait jouable pour les Angelenos, qui n'ont pas hésité à donner une somme significative à Kentavious Caldwell-Pope, qui avait il est vrai l'avantage de faire partie de l'agence Klutch Sports...

Le fait que cette information sorte ressemble à une volonté de Luke Walton ou de ses partisans de préparer une sortie honorable et de démontrer qu'il n'a fait que subir la volonté de sa hiérarchie.