L’inquiétant sujet du shoot de Markelle Fultz

N.SPar N.SPublié

Le cas Markelle Fultz et sa blessure sont de plus en plus préoccupants. Les Sixers devront-ils l'arrêter toute la saison pour lui permettre de retrouver sa mécanique de tir ?

A-t-on déjà vu un cas aussi bizarre en NBA ? Alors que les franchises font tout ce qui est encore possible pour faire reposer leurs joueurs, les Sixers, eux, ont fait tout le contraire. Probablement à cause de l'historique de leurs rookies stars ces quatre dernières saisons (Noel, Embiid, Simmons). Cela fait maintenant plus d'une semaine que Philadelphie a enfin mis Markelle Fultz au repos, mais son cas reste très préoccupant. Blessé à l'épaule, le numéro 1 de la dernière Draft a fait une chose insensée et stupide, changer son shoot pour continuer à jouer blessé.

"Ce n'est pas normal et c'est déconcertant. Son shoot était très bien avant, il ne ressemblait absolument pas à ça", avoue anonymement un GM de la conférence Est.

"Ça" n'est pas le célèbre clown tueur d'enfant mais bien le nouveau geste de l'ancien meneur de la fac de Washington. Dans les deux cas, l'horreur est pourtant la première chose à en ressortir.

De nombreux médias ont expliqué que Fultz avait changé sa mécanique aux lancers à partir du training camp. Sauf qu'il semble bien que le problème ne soit pas seulement sur la ligne, mais dans son shoot en général. Changer de gestuelle est une chose quand on n'est pas un shooteur régulier. En revanche quand on en est un, c'est sans queue ni tête, principalement si l'on change pour de mauvaises raisons (dont une blessure). Et surtout, il est très difficile de s'en défaire pour "réapprendre" son ancienne mécanique.

Un shoot déjà différent entre la NCAA et la Summer League

L'analyse peut même aller encore plus loin. Était-il déjà blessé en Summer League ? La question mérite d'être posée quand on observe les images de Markelle Fultz en action cet été. En NCAA, le gamin avait un vrai shoot, que ce soit en catch & shoot ou après dribble. C'était d'ailleurs le gros point fort que les scouts NBA ont remarqué chez lui.

Sur cette vidéo, on peut le voir dans ses oeuvres avec un geste pur, (00'45, 1'50, 2'10, 2'35 entre autres). Le bras part bien vers le haut avec une certaine fluidité. Maintenant, passons à la Summer League.

On constate rapidement que le shoot n'est déjà plus le même, plus allongé et loin devant lui, un peu à la manière d'Eric Gordon. Comme s'il manquait de force ou s'il... était blessé. On peut également penser que la distance à 3 points, bien plus lointaine en NBA qu'en NCAA, lui a été préjudiciable. Au début de sa carrière, Tony Parker avait expliqué que cette ligne à 7,23m, "ça faisait très loin". Sauf que le point faible de TP était son justement son tir, tout l'inverse de Fultz. Out pendant une durée indéterminée, le cas du point guard des Sixers reste inquiétant. Arrivera-t-il à retrouver cette mécanique qui a émerveillé les différents scouts ? Les dirigeants de Philadelphie n'ont-ils pas tout intérêt à mettre leur rookie sur le côté toute cette saison ? La jurisprudence a montré que pour Joel Embiid et Ben Simmons, une saison blanche pouvait être formatrice. On espère vraiment, si c'est le cas, qu'elle le sera pour Markelle Fultz.