Metta World Peace : « Les Lakers vont vite revenir au top »

Les Los Angeles Lakers ont beau être très mauvais cette saison, Metta World Peace ne s'inquiète pas. La franchise va vite retrouver les sommets.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Metta World Peace : « Les Lakers vont vite revenir au top »
Actuellement blessé, Metta World Peace ne sera pas présent sur le parquet ce soir face aux Los Angeles Lakers. Des retrouvailles manqués avec son ancienne franchise où il passé quatre ans pour une bague à la clé (avec un shoot décisif dans les derniers instants du Game 7 contre Boston en 2010). La franchise californienne a pris une nouvelle direction l’été dernier. C’est donc sans surprise – ou presque – que les dirigeants ont décidé d’amnistier le vétéran, lequel a ensuite rebondi dans sa ville natale. Les Lakers étaient en fin de cycle et Mitch Kupchak voulait reconstruire rapidement l’équipe. Les Angelenos font désormais partis des cancres de la ligue en attendant des jours meilleurs.
« Les Lakers sont toujours sur la carte. J’ai été là pendant quatre ans, je sais comment ils fonctionnent. C’est un simple incident de parcours. J’adorerais les voir revenir au top. Ils y seront bientôt. J’aurais voulu prendre part à une finale Lakers – Knicks. Il ne peut pas y avoir meilleure finale que ça. Je ne verrais peut-être pas ça de mon vivant, » raconte Metta World Peace.
L’enfant terrible du Queens ne se fait donc pas de soucis pour les Los Angeles Lakers. La franchise est l’un des plus titrées de l’histoire de la NBA (après Boston), le climat est idéal, L.A. est l’un des plus gros marchés du monde. Bref, les Lakers auront toujours des atouts pour faire venir des stars et il est probable que la franchise finissent pas se relever dans les années à venir. Quant à Metta World Peace, il ne garde que des bons souvenirs de son passage aux Lakers, malgré la tournure délicate des événements.
« Les Buss (du nom des propriétaire de la franchise), c’est la famille. Je prenais le petit déjeuner presque tous les dimanches avec Dr. Buss. Que dieu le bénisse. Jeanie Buss (la fille de Jerry Buss) me disait bonjour. C’est la famille. Ils ont fait ce qu’ils avaient à faire, cela ne change rien. Ils m’ont toujours traité comme un membre de la famille. »
Afficher les commentaires (1)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest