Phil Jackson et le coupe-cigare de Jordan responsables de la fin des Bulls ?

Selon Jerry Krause, c'est Phil Jackson qui avait décidé d'arrêter de coacher les Bulls. De plus, Michael Jordan aurait été incapable de jouer la saison suivante, à cause... d'un coupe-cigare.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Phil Jackson et le coupe-cigare de Jordan responsables de la fin des Bulls ?

Avant même la diffusion de "The Last Dance", l'opinion publique avait désigné Jerry Krause comme coupable principal de la fin de la dynastie des Chicago Bulls. Dans le documentaire, on découvre effectivement un Krause en guerre ouverte avec Phil Jackson et élément moteur de la décision de ne pas reconduire le coach, tout en prenant le risque que Michael Jordan décide du coup de prendre sa retraite.

Le journaliste KC Johnson a eu accès, via la famille de Krause, décédé en 2017, à un extrait des mémoires écrites par l'ancien General Manager. Il y expliqué, dans le détail, ce qui l'a poussé à effectivement appuyer sur le bouton reset et à devoir endosser le costume de méchant de l'histoire. Sa version diffère clairement de ce que l'on a pu voir jusque-là dans TLD, notamment en ce qui concerne la décision autour de Phil Jackson...

"Nous avions le meilleur coach de la ligue avec Phil. Ce que le public ne savait pas, c'est qu'il ne voulait pas coacher une équipe en reconstruction. Il nous avait informé avant le début de la saison qu'il voulait partir pour le Montana (son état natal, NDLR) et prendre au moins une année sabbatique. 

[...] Nous avons tenu une réunion où nous avions demandé à Chip Schaefer de nous soumettre un rapport sur la condition physique des joueurs. Phil avait déjà pris la décision de partir 8 mois avant cette réunion. J'ai demandé ce que l'on pouvait tirer des joueurs.

Luc Longley, qui allait être free agent, avait des problèmes aux chevilles et les docs nous ont dit qu'il serait fini assez rapidement.  Trois ans plus tard, il était en retraite dans son Australie natale...

Dennis Rodman ? Tout le monde dans la pièce était inquiet que les problèmes de Dennis en dehors du terrain l'aient rattrapé. Donc on n'aurait eu ni poste 4, ni pivot, avec peu de cap space pour les remplacer. Qui aurait défendu dans la raquette ? Qui aurait pris les rebonds, même si Jordan et Pippen étaient restés ? Rodman a joué 35 matches après son départ des Bulls, sans jamais réussir à retrouver sa meilleure forme.

Est-ce que Scottie Pippen, qui voulait à juste titre être payé comme une superstar, valait le risque, sans intérieurs et avec l'obligation pour Michael et lui de porter l'équipe sur leurs épaules avec un nouveau coach ? J'en doutais sérieusement.

Michael pouvait-il être toujours aussi grand sans pivot, poste 4, ni même peut-être Pippen ? [...] Michael avait dit publiquement qu'il ne jouerait pas pour un autre coach et là Phil nous avait annoncé qu'il allait arrêter". 

Jerry Krause avance un autre argument, peu connu du grand public, et dont Michael Jordan devra peut-être attester. Physiquement, MJ n'aurait pas été en mesure de disputer la saison 1998-1999.

"Les choses ont empiré. Michael Jordan s'est ouvert le doigt avec un coupe-cigare et il aurait été dans l'incapacité de jouer pendant la totalité de la saison. A son crédit, il aurait pu nous flouer et signer un énorme contrat. Il a été honnête et nous a tenu informés de la situation. Il ne voulait pas jouer dans une équipe en reconstruction et il a tenu parole. 

Pour les fans et la presse, avec Michael Jordan nous pouvions surmonter n'importe quoi. Jouer sans intérieurs dans une équipe sans cap space, ni flexibilité, mais quand même faire gagner l'équipe à lui tout seul..."

Evidemment, Jerry Krause a sa propre version des faits. Mais puisqu'il n'est malheureusement plus de ce monde et ne peut pas se défendre par lui-même aujourd'hui, il est important de montrer aussi sa vision des choses.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest