Quand Michael Jordan, 51 ans, massacrait Stephen Jackson en un-contre-un

Quand Michael Jordan, 51 ans, massacrait Stephen Jackson en un-contre-un

Stephen Jackson a voulu chambrer Michael Jordan lors d'un entraînement des Bobcats. Même à 51 ans, la légende NBA lui a donné une bonne leçon.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Michael Jordan ne recule jamais devant un défi. Quel que ce soit le challenge. Quel que soit l’adversaire. Et même quel que soit l’âge. C’est ainsi qu’il a donné la leçon à Stephen Jackson et à tous ses joueurs des Charlotte Bobcats en 2010. L’équipe traversait une mauvaise période. En tant que propriétaire mais surtout en tant que compétiteur, MJ n’en pouvait plus. Alors il a remis ses sneakers. Histoire de montrer aux jeunes félins comment se comporter comme des prédateurs.

« On perdait beaucoup de matches », se souvient Eduardo Najera, joueur des Bobcats à l’époque. « Michael s’est pointé à l’entraînement et il a ramené Charles Oakley dans son équipe. »

Les papys qui font de la résistance. Dit comme ça, ça peut faire marrer. Parce que même si Jordan est le G.O.A.T., il avait tout de même passé la cinquantaine. Trop vieux pour ses conneries. C’est notamment ce que pensait Jackson, star des Bobcats cette saison-là. L’ancien joueur des Spurs et des Warriors était lui à son apogée. 31 ans. 20 points par match.

« Stephen Jackson étant Stephen Jackson, il a commencé à chambrer. Il lui a dit : ‘tu es le passé, je vais te botter le cul. »

Il n’a pas pu s’en empêcher. Mais dans n’importe quelle entreprise, se moquer de son patron put entraîner des sanctions. Une mise à l’amende. Sauf que celle-ci n’était pas financière. Michael Jordan a mis la misère à son employé… sur le terrain. Parce que lui non plus n’a pas pu s’empêcher de réagir et de prendre ça comme un défi personnel.

« Michael s’est énervé. Il a commencé à faire du trashtalking et à nous massacrer. Il disait à Stephen Jackson ‘alors, c’est bon le goût du cuire dans ta bouche ?’ après chaque tir. Ça s’est transformé en un-contre-un… et ça a mal fini pour Stephen, évidemment. Michael a gagné. C’était incroyable », poursuit Najera.

Michael Jordan était à la retraite depuis dix ans mais son instinct de tueur restait le même. Comble de l’histoire, cette séance engagée a fait du bien aux Bobcats puisqu’ils ont relevé la tête par la suite et se sont sortis de leur mauvaise passe.

Stephen Jackson a lui-même admis qu’il avait été dominé par MJ… en trashtalking. En revanche, ses souvenirs de l’entraînement sont différents. A aucun moment il n’évoque avoir été battu en un-contre-un et assure même que son équipe a gagné le scrimmage. Par contre, il reconnait que Jordan l’a fait taire en lui rappelant que c’est « lui qui paye les chèques ». Comme quoi, Jax a beau être encore jeune… on se demande s’il n’a pas la mémoire qui flanche.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest