Les Wolves voudraient trader le 1st pick contre une star… bonne chance

Les Wolves ont beau avoir décroché le 1st pick à la Draft 2020, il se dit qu'ils feraient tout pour l'échanger et récupérer un gros joueur.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Rumeurs
Les Wolves voudraient trader le 1st pick contre une star… bonne chance

La Draft NBA 2020 approche à grands pas. Les Minnesota Timberwolves ont tiré le gros lot lors de la loterie en obtenant le 1st pick, comme en 2015 lorsqu'ils ont pu sélectionner Karl-Anthony Towns. Cette fois, il est possible que le joueur qui sera appelé en premier Adam Silver ne porte jamais le maillot des Wolves. Selon plusieurs sources dans la ligue, notamment Kevin O'Connor de The Ringer, la franchise serait décidée à tenter de trader ce premier choix afin d'essayer de récupérer un joueur confirmé à même d'aider l'équipe à se qualifier en playoffs.

Cette classe de Draft est il est vrai assez particulière et on n'est pas dans un cas de figure où le n°1 attendu est incontestable. Le consensus semble être que l'arrière de Georgia Anthony Edwards est le 1st pick le plus logique. Sauf que la direction des Wolves est comme tout le monde et n'est pas très à l'aise avec le pool de talent présent dans cette cuvée. Au final, même un trade down ne sera pas simple, tant il est compliqué de savoir quels joueurs parmi ceux qui seront sélectionnés très haut sont capables de connaître une grande carrière.

Anthony Edwards, potentiel 1er choix de la draft, a un GOAT particulier

Là où la tâche n'est pas simple pour Minnesota, c'est qu'il y a finalement peu de stars dans une situation qui pourrait déboucher sur un trade. On peut penser à Bradley Beal, mais le joueur a envie de rester à Washington pour le moment et les Wizards prendraient un risque considérable en transférant leur meilleur joueur depuis longtemps contre un rookie dont le potentiel est difficile à cerner. Pareil à Philadelphie, où Doc Rivers veut continuer de tenter le coup avec la doublette Joel Embiid-Ben Simmons, malgré le côté presque inévitable du départ de l'un des deux à un moment.

On peut comprendre l'envie des Wolves, qui ont disputé une seule fois les playoffs en 16 ans, d'essayer de redevenir compétitifs dès à présent. Karl-Anthony  Towns est censé entrer dans son prime et la présence du seul D'Angelo Russell à ses côtés ne garantit absolument pas un ticket direct pour la post-saison.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest