10 Free Agents pour renforcer les Golden State Warriors

10 Free Agents pour renforcer les Golden State Warriors

Très ambitieux pour la saison prochaine, les Golden State Warriors attireraient déjà les principaux vétérans disponibles sur le marché pendant l’intersaison.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Golden State Warriors ont peut-être fait un break après cinq années de domination mais ils sont loin d’être finis. Leur saison, en revanche, est terminée. Les dirigeants et les coaches ont donc déjà les yeux tournés vers le prochain exercice. Mais surtout les étapes clés de l’été : la draft et la Free Agency. Avec un objectif bien clair : tout faire pour ramener l’équipe au sommet.

Forts de leurs performances catastrophiques – quelle ironie – les Californiens sont les favoris pour décrocher le premier choix de la prochaine draft. Ils s’apprêtent aussi à récupérer Stephen Curry et Klay Thompson. En pleine forme. Draymond Green est toujours là. Steve Kerr aussi, sur le banc. Et Andrew Wiggins a été récupéré en février dernier. L’équipe a de l’allure. Et elle serait attractive. Selon l’insider Shams Charania, plusieurs vétérans free agents cet automne seraient prêts à s’engager avec la franchise de San Francisco. Mais lesquels ? Zoom sur ceux que nous jugeons à mêmes d’être intéressés par le projet mais aussi de coller à la philosophie des Warriors.

Secteur intérieur : Un nouvel australien aux Warriors ?

Australie Aron Baynes

Andre Bogut était un pilier de la formation sacrée en 2015 puis vainqueur de 73 matches en 2016. Il est depuis retourné au pays, même s’il était justement revenu à Golden State pour dépanner lors des playoffs l’an dernier. L’un de ses partenaires en sélection pourrait prendre le relais. Aron Baynes, joueur fort de la progression des Suns cette année, est disponible. Le « fit » semble parfait. Le joueur de 33 ans sort d’une saison de transition à Phoenix, où son nom circulait régulièrement dans le flot des rumeurs malgré ses belles performances. Avec Deandre Ayton devant lui, il est peu probable que le pivot remplaçant reste dans le paysage.

Il pourrait donc chercher à rejoindre une franchise qui rêve plus grand, lui qui a déjà joué aux Celtics – et qui a donc l’expérience des playoffs. Il a même été sacré champion avec les Spurs en 2014. Avec son adresse extérieure et sa capacité à mettre des coups de latte dans la raquette, il est une cible idéale pour les Warriors. Surtout qu’il ne devrait pas être trop gourmand niveau salaire après une pige à 5 millions de dollars dans l’Arizona.

Autre possibilité, plus chère et moins probable : Paul Millsap. Le vétéran des Nuggets arrive en fin de contrat (30 millions en 2020 !). Ce n’est pas un vrai pivot. Mais son association avec Green ferait des étincelles, même si les deux joueurs sont un peu sous-dimensionnés pour leur poste. Deux intérieurs capables de créer du jeu, de défendre sur plusieurs positions et de mettre quelques filoches à trois-points (enfin pour Green, la question se pose encore…)

Troisième et dernière piste dans la raquette, celle qui mène à Derrick Favors. Le joueur des Pelicans n’entre peut-être pas dans les cordes des Warriors financièrement mais ce serait une belle option pour défendre dans la peinture.

Choix bonus : Marc Gasol, libre et en fin de carrière, pour apporter son expérience en playoffs.

Secteur extérieur : Du 3 and D à la pelle !

Marcus Morris Knicks

Avoir un nombre illimité d’ailiers polyvalents capables de shooter de loin et bien défendre est un luxe en NBA. C’est même l’une des recettes du succès. Plusieurs joueurs de ce profil – enfin, plus ou moins – seront disponibles pendant l’intersaison. On pense notamment à Marcus Morris, actuellement en mission avec les Clippers. Il a beau être une tête de mule, c’est un joueur très précieux. Un scoreur plus que correct, un shooteur fiable et athlète robuste qui se donne à fond. Surtout qu’il a l’air déterminé à décrocher une bague. Jouer un an à Golden State peut peut-être le tenter, s’il accepte évidemment un salaire honorable.

Dans le même style, Jae Crowder sera lui aussi sur le marché. C’est d’ailleurs l’un des joueurs à suivre avec attention. La nouvelle recrue du Heat – il a été transféré en février – est une très bonne pioche potentielle. Et en plus a priori à un prix plutôt honnête. Les Warriors pourraient également être tentés de faire revenir Kent Bazemore, un ancien de la maison, pour dynamiser leur banc. S’ils ont une dizaine de millions à mettre, Joe Harris serait le complément idéal de Curry et Thompson. Moins cher et plus fantasque : l’Italien Marco Belinelli !

Enfin, Evan Turner serait parfait dans un rôle à la Shaun Livingston. Un « meneur » très grand, bon défenseur, efficace à mi-distance mais maladroit de loin. Un back-up original mais intéressant pour Steph.

Choix bonus : Danilo Gallinari, l’un des gros poissons de l’intersaison, mais sans doute trop gourmand. Ou E’Twaun Moore, mais c’est moins sexy.

Un renfort à la mène ?

Il n’y a pas forcément de nombreuses options sur le poste. Mais Jeff Teague peut être intéressé à l’idée de finir sa carrière en Californie avec un rôle de remplaçant derrière Curry. Sans pression, mais avec potentiellement une bague au bout. Ce serait une belle prise sans débourser trop d’argent.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest