Nouveaux détails sur la bagarre culte entre Kobe et Shaq : « Il frappait comme s’il voulait le tuer ! »

Nouveaux détails sur la bagarre culte entre Kobe et Shaq : « Il frappait comme s’il voulait le tuer ! »

Polynice, ancien Laker, a balancé quelques détails croustillants à propos de ce fameux pick-up game pendant lequel Shaquille O’Neal et Kobe Bryant ont totalement pété un cable.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / FIGHT

Kobe Bryant et Shaquille O’Neal seront liés à jamais. Deux grands champions. L’un des duos les plus dominateurs de l’Histoire du basketball. Une relation compliquée, faite de jalousie, de querelles, mais aussi d’amour et surtout de respect. Deux frères ennemis mais frères d’armes finalement unis.

Mais avant de devenir très proches, les deux Hall Of Famers se sont chamaillés. Parfois pour le buzz. Parfois amicalement. Et parfois assez sérieusement. Comme en 1999, lors d’un pick-up game organisé pendant le lockout. Avec la situation incertaine, les nerfs étaient tendus. Les joueurs exaspérés. Il suffisait d’une étincelle pour que ça parte. Surtout entre Shaq et Kobe.

Rivalité, amour vache et culs à l’air : l’entretien culte entre Kobe et Shaq

Pour se maintenir en forme, plusieurs joueurs basés à Los Angeles se pointaient dans le même gymnase pour s’affronter dans des duels très compétitifs. Les deux stars des Lakers étaient au rendez-vous. Chacun dans une équipe différente. O’Neal semblait particulièrement agacé. La marque Reebok venait de le larguer. Dans le même temps, la presse présentait Kobe Bryant comme le nouveau prince de la ville et le successeur de Michael Jordan. De quoi rendre le pivot massif encore plus nerveux. Irrité, il réclamait une faute à chaque fois qu’il ratait un tir.

Des insultes, trop d'ego

« J’en ai marre de cette merde. Joue ! » Pestait Kobe Bryant.

« Encore un commentaire comme ça et je te baffe », rétorquait Shaquille O’Neal.

Ça n’allait pas tarder à vriller. Quelques possessions plus tard, le Black Mamba marquait sur la tronche de son aîné. Avec un commentaire derrière.

« Fuck you ! C’est mon équipe. Ma putain d’équipe ! »

Il est évident que Kobe faisait référence aux Lakers, et non au pick-up game. La dispute prenait alors un tout autre sens.

« Non petit enculé. C’est mon équipe. Je vais te faire trader », lui a répondu le Shaq.

Puis Bryant : « Sérieusement va te faire mettre. T’es pas un leader. T’es rien. »

Chaud. Le pire arrive. Alors que les deux hommes ont déjà dû être séparés une fois, le jeu reprend. Kobe plante encore, toujours sur O’Neal. Toujours avec des insultes et des provocations. C’est trop pour le Shaq. Il stoppe le jeu. Prend la balle.

« Dit un putain de mot de plus. »

« Oh va te faire enculer, tu ne connais… »

Shaquille O'Neal frappe Kobe Bryant en premier

BAM ! Une claque. Forte. En plein visage. Olden Polynice, ex-joueur NBA qui raconte la scène pour le nouveau bouquin à paraître « Three-Ring circus : Kobe, Shaq, Phil and the Crazy Years of the Lakers Dynasty » se souvient :

« Shaq a essayé de remettre un coup à Kobe mais il l’a raté. Je me suis précipité pour attraper O’Neal parce que je suis assez grand pour le faire. Shaq n’arrête pas de mettre des coups mais il manque la cible parce que je lui tiens les bras.

Je criais aux autres de retenir Kobe parce que Kobe continuait de frapper Shaq pendant que je le tenais. Honnêtement, si Shaq s’était libéré, il aurait tué Kobe. Je n’exagère pas. Il frappait comme s’il voulait le tuer. »

Pas impressionné pour autant, Kobe Bryant hurlait en direction de son adversaire.

« C’est tout ce que tu as ? T’es soft ! »

Dès ce moment-là, Polynice a su que ça ne durerait pas longtemps entre les deux bonhommes.

« Deux males alphas qui ne pouvaient pas cohabiter. Shaq disait que c’était son équipe. Kobe ne voulait pas se laisser faire. Ça ne pouvait pas marcher. Jamais. »

Les Lakers ont tout de même gagné trois titres avec leurs deux légendes. Avant qu’elles se séparent, rongées par leur ego. Mais heureusement, Kobe Bryant et Shaquille O’Neal ont su se réconcilier et devenir amis. Même plus que ça. Des frères.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest