LeBron James aurait-il dû être expulsé pour son vilain geste sur Joel Embiid ?

En poussant Joel Embiid alors que ce dernier était en l’air, LeBron James a écopé d’une faute flagrante de niveau un hier soir.

Onyeka StankovicPar Onyeka Stankovic | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James aurait-il dû être expulsé pour son vilain geste sur Joel Embiid ?

Joel Embiid l’a échappé belle. Il aurait pu se faire très mal. Le pivot camerounais s’est tordu de douleur et est resté plusieurs instants au sol après avoir percuté le parquet.

Il faut dire que LeBron James l’a aidé à tomber en le poussant alors que l’intérieur était en l’air et s’apprêtait à dunker. Plus de peur que de mal, Jojo a fini par se relever pour marquer les deux lancers.

 

« Il ne bougeait pas de la même manière après le choc », constatait tout de même Doc Rivers, le coach des Philadelphia Sixers.

Le King aussi l’a échappé belle. Il aurait pu être éjecté. C’est après avoir revu l’action que les arbitres ont décidé de donner une faute flagrante de niveau un à LeBron James. De quoi agacer Joel Embiid, qui estime que le geste de la superstar des Los Angeles Lakers méritait d’être renvoyé au vestiaire.

« C’est un geste très dangereux. Je vous garantie que si c’était moi qui avait fait ça, j’aurais été éjecté. »

Sur l’action, on voit bien que LeBron James a la volonté de pousser Joel Embiid. Mais il ne le tacle pas non plus. Par contre, c’est vrai que c’est un geste dangereux. Le joueur des Sixers a l’habitude d’en rajouter sur certains contacts. Mais là, il a tout de même eu l’air de s’être vraiment fait mal au dos. Une zone particulièrement sensible chez lui qui plus est.

Ironie du sort, Embiid a lui aussi pris une faute flagrante à peine plus d’une minute après. Pour un coup de coude sur Anthony Davis… De quoi le frustrer encore plus. Parce que selon lui, les deux actions ne méritaient pas le même traitement.

« Quand vous comparez les deux... Je l'ai peut-être touché mais je ne lui ai pas mis un coup de coude. »

Doc Rivers l'a pour sa part joué diplomate. En assurant que LeBron James n'était pas un dirty player. Et en rappelant que, de son temps, aucun des deux gestes n'aurait mené à une faute flagrante.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest