NBA Power Ranking : Conférence Est

Maintenant que les signatures commencent à s’additionner, on y voit un peu plus clair dans la hiérarchie qui se dessine. Voici notre Power Ranking de la Conférence Est.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
NBA Power Ranking : Conférence Est
Préc.1 / 3Suiv.
Après nous être penchés sur la Conférence Ouest hier, place à notre NBA power ranking de la Conf’ Est. On rappelle qu’il ne s’agit pas de déterminer le prochain champion mais bien d’essayer d’analyser les forces en présence si la saison devait commencer aujourd’hui, en prenant en compte les trades déjà faits et sans inclure les arrivées et départs potentiels. Pour nous ça donnerait donc ça :

15. Philadelphia Sixers

Le soir même de la draft, les Sixers ont affiché au grand jour leurs ambitions : la franchise fera partie des adeptes du « tanking » cette saison. En balançant leur meneur All-Star Jrue Holiday contre un premier tour de draft supplémentaire en 2014 ajouté au pivot blessé Nerlens Noel, les dirigeants préparent déjà l’avenir à moyen terme de la franchise. Les Sixers étaient jeunes et talentueux. Mais sans superstar, pouvaient-ils prétendre à autre chose, dans le meilleur des cas, que de se positionner en penchant des Nuggets (ceux de cette saison) à l’Est ? La franchise est désormais favorite pour récupérer Andrew Wiggins

14. Orlando Magic

Orlando est le grand vainqueur du trade de Dwight Howard la saison passée. La franchise continue de se reconstruire autour de ses nombreux jeunes joueurs prometteurs. Le Magic dispose d’un potentiel athlétique monstre mais l’effectif est encore trop tendre pour espérer les playoffs. Victor Oladipo pourrait même être placé à la mène, histoire de prouver qu’il est forgé dans le moule d’un Dwyane Wade (à sa sortie de la fac) plutôt que dans celui d’un Tony Allen.

13. Toronto Raptors

On n’imagine pas leur place dans le ranking si Masai Ujiri venait à trader Rudy Gay. Andrew Wiggins est Canadien, Toronto est la seule franchise non implantée aux Etats-Unis, le raccourci est vite fait… Les Raptors attendent déjà patiemment l’année prochaine. On pourrait même pronostiquer un transfert de Gay en cours de saison si la franchise n’est pas assez nulle. En attendant, on espère quand même voir un peu plus de Jonas Valanciaunas et de Terrence Ross.

12. Charlotte Bobcats

Les Cats lancés vers le chemin de la victoire ? Non, faut pas déconner non plus. Mais en recrutant Al Jefferson, les dirigeants ont eu un sursaut d’orgueil après deux saisons absolument catastrophique. « Big Al » va flanquer des paniers à l’intérieurs, Cody Zeller et MKG vont de développer à ses côtés. Kemba Walker va scorer. Charlotte gagnera probablement quelques matches cette saison. Quoi qu’il en soit, la franchise disposera quand même d’un pick bien placé en juin prochain. Mais on se demande s’il n’a pas raté la bonne année pour tanker…

11. Milwaukee Bucks

Les Bucks ont géré cette intersaison comme ils peuvent avec leurs moyens. Leur futur dépend pour beaucoup de leur décision vis-à-vis de Brandon Jennings. O.J. Mayo est venu apporter son scoring à l’arrière, Larry Sanders et John Henson vont continuer leur progression sous les panneaux. Comme d’habitude, Milwaukee sera pas folichon-folichon mais pas complètement mauvais non plus. Lire la suite
Préc.1 / 3Suiv.
Afficher les commentaires (54)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest