Scottie Pippen hyper fier de sa mythique punchline qui a fait craquer Karl Malone en finales NBA

Comment Karl Malone a-t-il pu rater ses deux lancers à la fin du Game 1 des Finales NBA 1997 ? Il faut demander à Scottie Pippen, bien heureux de sa petite sortie.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Scottie Pippen hyper fier de sa mythique punchline qui a fait craquer Karl Malone en finales NBA

Michael Jordan n'avait pas son pareil pour le trashtalk. Une chose qui lui permettait de se motiver et d'élever encore son niveau de jeu. Une marque de fabrique qu'il partageait un temps soit peu avec son lieutenant. S'il était moins connu que MJ dans ce domaine, Scottie Pippen plaçait de temps en temps quelques punchlines bien senties. Preuve en est pendant la Finale NBA de 1997. Les Bulls affrontent le Jazz du duo Stockton-Malone. Nous sommes au Game 1 et il reste 9,2 secondes. Les deux équipes sont à égalité parfaite, 82-82.

Karl Malone a alors deux lancers pour permettre aux siens de prendre les devants. Et donc potentiellement de prendre cette première manche. Scottie Pippen raconte alors ce qu'il s'est produit.

"Mon frère était en ville, et il était facteur", explique Pippen pour justifier son inspiration du moment.

"Karl était aux lancers. Lui et moi étions très amis à cette époque. Je me suis approché de lui et je lui ai dit : 'le facteur ne passe pas le dimanche'. Je pense que c'est la meilleure punchline à ce jour."

La "meilleure punchline", rien de moins ? Pas peu fier le Scottie ! Evidemment, tout le monde connait cette célèbre punchline, en référence évidemment au surnom de Karl Malone, le "Mailman" dit le facteur. L'ailier fort du Utah a ensuite raté ses deux lancers pour donner une munition à son Altesse. Ce qu'il ne s'est pas privé de faire avec ce célèbre buzzer-beater en partant sur sa gauche. Mais de là à dire que c'est la meilleure punchline de l'histoire... On imagine que Charles Barkley, référence dans ce secteur, ne serait pas forcément d'accord.

Les deux lancers ratés de Karl Malone (à partir de 12'44) :

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest