Otto Porter, la saison de la révélation ?

Otto Porter devrait profiter de ses nouvelles responsabilités chez les Wizards pour confirmer le bien que l'on pensait de lui il y a deux ans.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Otto Porter, la saison de la révélation ?
Certains ont une tête de vainqueur. Otto Porter Jr, lui, a une tête de MIP. S'il ne décrochera peut-être pas la distinction à la fin de la saison, l'ailier des Washington Wizards a le profil pour réussir une progression marquante dans sa jeune carrière, alors qu'il a de bonnes chances d'être l'un des incontournables de la rotation de Randy Wittman. Pourtant, l'ancien ailier des Hoyas avait tout du bust après une première saison à moitié blanche à cause de blessures et d'un temps de jeu famélique à son retour. Il portait tout de même sur ses épaules l'étiquette d'un n°3 de Draft, qui plus est en provenance de Georgetown, la fac de renom la plus proche de Washington. Difficile alors d'estimer son réel potentiel. Tout juste avait-on compris qu'on avait à faire à un gentil garçon, lorsqu'un lecteur du Washington Post avait écrit à la rédaction pour raconter qu'il avait vu le jeune homme donner son repas à un sans-abri sans s'en vanter partout ensuite. La saison passée, en dépit de la concurrence assez féroce et des ambitions de la franchise, Otto Porter avait participé à 74 rencontres avec un temps de jeu moyen proche des 20 minutes derrière le monument Paul Pierce. On avait alors pu voir les frémissements d'un vrai bon joueur de basket, aussi impressionnant physiquement que polyvalent et discipliné. Malheureusement, son image avait été légèrement entachée par sa présence dans le Shaqtin' a Fool pour l'une des séquences "défensives" les plus improbables de l'année. Heureusement pour lui, Tony Snell n'avait pas fait mouche après avoir été laissé libre comme l'air par Porter. https://www.youtube.com/watch?v=rAqlanK8BMI Durant cette pré-saison où Wittman, désireux de redistribuer les cartes, lui a confié davantage de responsabilités et le joueur de 22 ans en a profité. Contre Bauru la nuit dernière, on a pu constater qu'il était plutôt doué en termes de ball handling. Son enchaînement dribble dans le dos-petit pont a marqué les esprits, mais il ne doit pas faire oublier que sa capacité à étirer le jeu, à arpenter le terrain avec une intensité rare et sa maturité sont ses qualités les plus en vue pour le moment. Capable de jouer poste 3 ou poste 4, "OP" Jr devrait avoir l'occasion de montrer à tout le monde que les Wizards ont vu juste il y a un peu plus de deux ans. Du moins, on a envie d'y croire. https://www.youtube.com/watch?v=w5IRy9oZUTg
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest