Comment Pablo Prigioni rend Carmelo Anthony et les Knicks meilleurs

Quand Pablo Prigioni est sur le terrain, Carmelo Anthony et l'ensemble des New York Knicks jouent mieux.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Comment Pablo Prigioni rend Carmelo Anthony et les Knicks meilleurs
Pablo Prigioni, le rookie le plus âgé de l'histoire de la NBA est en train de donner raison aux New Yorks Knicks de l'avoir signé en juillet dernier. Lors du match 2 face aux Pacers, il a été l'un des principaux artisans du 30-2 passé par les Knicks en quatrième quart-temps, en réalisant un 3 sur 3 au tir et en distribuant 3 passes décisives.
« Voilà un gamin que je ne connaissais même pas avant de démarrer cette saison, j'avais juste eu un petit aperçu à Londres pendant les jeux Olympiques », confie Mike Woodson au Wall Street Journal. « Il a fait plus que ce que je n'aurais jamais imaginé pour notre équipe. »
Après un début de saison où il a eu du mal à se faire une place dans la rotation, il a commencé à faire son trou début mars et l'équipe a même réalisé une série de 13 victoires de suite lorsqu'il a pris la place de meneur titulaire suite à la blessure de Raymond Felton. Au moment de commencer les playoffs, son rôle n'a pas été limité, comme souvent en phase finale, où les coaches réduisent leur rotation. Au contraire, le meneur d'expérience se montre de plus en plus important pour son équipe comme en témoignent ses chiffres. Lors des 155 minutes qu'il a passées sur le terrain, les Knicks ont eu un avantage de +24 sur leurs adversaires sur 100 possessions. A l'inverse sur les 234 minutes où il n'était pas sur le terrain, les adversaires des New-yorkais ont un avantage de +4 pour 100 possessions. Prigioni a également un rôle très important dans le jeu collectif des Knicks. 57,4% des points marqués par l'équipe proviennent de passes décisives quand il est sur le terrain contre 36,7% lorsqu'il est sur le banc. Enfin, son influence sur Carmelo Anthony est aussi très importante. Lorsqu'il est sur le terrain, Melo semble moins forcer en isolation. Avec Pablo Prigioni il prend moins de shoots (28 par 48 minutes contre 34) avec une meilleur sélection de tirs (25% de tir à 3-points contre 38) mais surtout 57,7% de ses paniers proviennent d'une passe décisive quand l'Argentin est sur le terrain contre seulement 31% quand il est sur le banc.
« Nous avons vu comment il essayait de faire tout par lui-même », a expliqué le meneur au sujet de Melo. « Ce n'est pas bon pour nous. Nous avons fait bouger la balle et il a toujours ses shoots. »
Pablo Prigioni tourne à 5,7 points et 3,1 passes par match mais, vous l'aurez compris, c'est bien évidemment au-delà de ses propres stats individuelles qu'il faut aller voir pour mesurer l'impact du meneur argentin sur son équipe.

Ses stats complètes en saison régulière et en playoffs :

Saison régulière
Season Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
12-13 NYK 78 18 16.2 0.455 0.396 0.880 0.5 1.3 1.8 3.0 0.9 0.0 1.1 1.6 3.5
Playoffs
Playoffs Team G GS MPG FG% 3p% FT% OFF DEF RPG APG SPG BPG TO PF PPG
First Round NYK 5 5 22.4 0.370 0.421 0.500 0.4 2.0 2.4 2.4 2.2 0.0 0.8 1.6 6.0
Conf. Semifinals NYK 2 2 21.5 0.800 1.000 0.000 0.0 2.0 2.0 5.0 0.5 0.5 0.5 2.5 5.0
Playoff Averages NYK 7 7 22.1 0.438 0.476 0.500 0.3 2.0 2.3 3.1 1.7 0.1 0.7 1.9 5.7
 
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest