Pat Riley, une légende qui tient à… un accident de vélo

Pat Riley, une légende qui tient à… un accident de vélo

Le destin de Pat Riley, légende de la NBA, etde Jack McKinney, inconnu du grand public, sont étonnamment liés. Tout est parti d'un accident de vélo.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.

Le nom de Jack McKinney, décédé en septembre 2018, ne vous dit sans doute rien. Pourtant, Pat Riley, l'un des gourous de la NBA depuis plus de 30 ans, ne serait peut-être pas devenu ce qu'il est sans lui. Le réflexe est de penser que McKinney a été un mentor pour le président du Miami Heat. Rien à voir. Le destin a fait qu'un drame qui a frappé McKinney a permis à Riley de vivre sa première expérience dans la ligue.

En 1979, Jack McKinney quitte son poste d'assistant coach du légendaire Jack Ramsey chez les Portland Trail Blazers. Champion en 1976 dans le staff de l'Oregon, McKinney a une cote élevée et se voit proposer le prestigieux job principal chez les Los Angeles Lakers. Les Purple and Gold de Kareem Abdul-Jabbar sortent d'une décevante défaite en demi-finale de Conférence contre Seattle. Jerry Buss a racheté la franchise quelques mois auparavant. Magic Johnson arrive en provenance de Michigan State avec les promesses qui vont avec son talent unique. McKinney a une superbe équipe à mener jusqu'au titre.

Malheureusement, le 8 novembre 1979, 17 jours après le début de la saison, le natif de Pennsylvanie est victime d'une violente chute à vélo dans les rues de L.A. Le pronostic vital est engagé. Sorti du coma, McKinney doit néanmoins suivre une longue convalescence tant il est abîmé physiquement et mentalement. D'abord pour un intérim, l'assistant coach Paul Westhead, accessoirement l'un des meilleurs amis de Jack McKinney, se voit propulsé sur le devant de la scène. Pour l'épauler, il sollicite le retour d'un ancien joueur de la franchise devenu consultant télé deux ans plus tôt : Pat Riley.

Le Showtime se fera sans lui

Le succès de Westhead, champion NBA d'emblée après une victoire contre les Sixers, aidant, McKinney et les Lakers se séparent. Deux ans plus tard, les relations tendues entre Magic Johnson et Paul Westhead forcent la main à Jerry Buss, qui décide de limoger le technicien et d'offrir le poste de head coach à son assistant, Pat Riley. C'est le début des Showtime Lakers et la construction d'un palmarès exceptionnel, poursuivi ensuite en tant que dirigeant, à L.A. et à Miami : 5 titres de champion comme head coach et trois de plus comme boss. Aujourd'hui encore, l'homme à la gomina est l'un des dirigeants les plus respectés du sport US.

Quelques mois après son départ cruel de Los Angeles, au cours duquel beaucoup ont remis en cause ses facultés, Jack McKinney se lance un challenge : prouver qu'il n'est pas fini et peut devenir un coach majeur en NBA. Pari réussi du côté des Indiana Pacers, qu'il ramènera immédiatement en playoffs. Elu coach de l'année, il passera quatre saisons à Indianapolis, avant une expérience de courte durée chez les Kansas City Kings. Des joueurs, sous couvert d'anonymat, lui savonneront la planche dans les médias, expliquant qu'il a fréquemment des pertes de mémoire et des absences durant les entraînements et les matches.

Retraité et malade, Jack McKinney s'est éteint mardi à l'âge de 83 ans. Pat Riley, lui, est à la tête du Miami Heat qu'il espère qualifier à nouveau pour les playoffs dans quelques mois. Il est membre du Hall of Fame de Springfield depuis 2008.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest