87 CLE
93 ORL
108 DET
101 IND
104 CHA
111 BKN
108 BOS
95 DEN
112 MIA
103 WAS
98 CHI
100 GSW
139 OKC
127 MIN
105 SAS
104 SAC
119 MIL
91 LAC
113 POR
136 LAL

Paul George, une première prometteuse

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Absent depuis le coup d’envoi de la saison, Paul George a effectuait ses grands débuts sous les couleurs des Los Angeles Clippers hier soir.

Paul George estime avoir été « terriblement mauvais » tandis que Doc Rivers considère que la performance de sa star a été « sensationnelle. » Deux hommes, deux regards différents. Comme le disait Obi-Wan Kenobi, dans la vie, tout est une question de point de vue. Il y a du bon et du moins bon, comme souvent, à retenir de la performance de l’ailier All-Star pour sa première sortie avec les Los Angeles Clippers hier soir. D’abord, le résultat. Négatif. Une défaite contre les New Orleans Pelicans (127-132). Ensuite, la performance individuelle chiffrée. 33 pions en 24 minutes. Plutôt pas mal non ?

« Il était vraiment bon », insiste coach Rivers. « Ce que j’aime bien chez lui, après l’avoir coaché juste une fois, c’est qu’il ne fait pas juste du catch-and-shoot. Il peut aussi dribbler et poster. »

Stop, stop, stop. Sérieusement ? C’est Paul George, pas Garrett Temple. Doc a attendu que PG signe aux Clippers pour le découvrir ou quoi ? Dans ce cas-là, on comprend mieux pourquoi Rivers a trouvé la prestation excellente. Bref. C’est vrai qu’au-delà des points, l’efficacité du bonhomme est aussi à souligner. Il a converti 10 de ses 17 tentatives, avec un joli 3 sur 5 à trois-points et un parfait 10 sur 10 depuis la ligne des lancers-francs. Ce n’est pas forcément commun pour un match de reprise. Les joueurs cherchent habituellement leurs marques et sont un peu rouillés. Ils ne sont pas aussi adroits.

Voilà pour les hauts. Par contre, George a souffert dans les moments les plus importants du match. Jrue Holiday l’a mis en difficultés. Il lui a même volé trois fois le ballon dans les cinq dernières minutes !

« Nous avions une chance de gagner ce soir mais j’ai perdu le ballon deux possessions de suite », racontait l’intéressé.

Il a aussi confié qu’il s’était trompé sur plusieurs rotations défensives. Cette fois-ci, Doc Rivers était d’accord avec lui. Mais c’est logique. Il apprend un nouveau système. Et il n’a pas joué depuis plusieurs mois après avoir été opéré deux fois de l’épaule pendant l’intersaison. Paul George a besoin de temps. Pour retrouver des sensations. Du rythme. Mais aussi pour créer des automatismes avec ses nouveaux coéquipiers. Dont Kawhi Leonard, absent hier soir.