Phoenix, ça sent déjà la fin pour Igor Kokoskov

BasketSessionPar BasketSession Publié

Igor Kokoskov devrait finir la saison sur le banc des Phoenix Suns. Au-delà, cela semble compromis pour l'ancien coach de la Slovénie.

Les fans des Phoenix Suns ne s'attendaient pas forcément à faire la nique aux puissants à l'Ouest. Mais au moins espéraient-ils entrevoir une progression et pourquoi pas une place dans les 10 ou 11 premiers de la Conférence. Sur le papier, le talent de la jeune garde de l'Arizona semblait pouvoir faire l'affaire. A 20 matches de la fin de la saison, le constat est pourtant implacable. Phoenix est la première équipe officiellement éliminée de la course aux playoffs et cette saison est un long chemin de croix. Le proprio Robert Sarver a enclenché le siège éjectable du General Manager Ryan McDonough et confié les clés à l'inexpérimenté (et ça se voit malheureusement) James Jones en cours de route. Les Suns ne sont pas les seuls à avoir opté pour le tanking. En revanche, ce n'était a priori pas le plan au départ. Avec les nouvelles règles, Phoenix a autant de chances que deux autres équipes de décrocher le 1st pick et le droit de drafter Zion Williamson. Les rumeurs d'un nouveau lifting estival vont bon train.

En début de semaine, c'est le job d'Igor Kokoskov qui était menacé. Si les Suns renvoient l'ancien sélectionneur de la Slovénie avant le terme de la saison, il deviendra le troisième coach rookie non-intérimaire à connaître ce sort. A priori, Kokoskov devrait échapper au couperet et finir la saison. Mais au-delà, il se pourrait que le Serbe n'ait pas de banc à la rentrée... James Jones, de passage sur les ondes d'Arizona Sports, a tenté de se montrer rassurant, bien que son futur s'inscrive lui aussi en très gros pointillés.

"Nous sommes engagés avec Igor et voulons finir la saison sur une bonne note. Il y a de la place pour progresser. Le défi que nous nous fixons est de finir sur la pente ascendante. C'est un métier difficile, mais Igor a l'étoffe pour l'exercer. On évaluera les choses périodiquement, mais il faut finir fort".

On serait très, très étonnés que l'organigramme des Suns reste inchangé durant l'été, quelle que soit l'issue de la loterie. Voilà plusieurs mois que la rumeur de l'arrivée d'un coach plus expérimenté (Mike Budenholzer avait été approché avant de rejoindre Milwaukee) est dans les tuyaux. Il en reste quelques uns sur le marché au cas où la direction estimerait que Kokoskov n'est pas l'homme adapté à la situation.