Que sont-ils devenus ? Les « We Believe » Warriors

Que sont-ils devenus ? Les « We Believe » Warriors

En 2007, les Warriors, 8e à l'Ouest, réussissaient l'exploit de sortir Dallas, n°1 de la ligue, avec une équipe improbable. On prend de leurs nouvelles.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / G.O.D.

Stephen Jackson

Arrivé en provenance des Pacers où son implication dans une fusillade lui avait valu une suspension de 7 matches, Stephen Jackson est un acteur-clé de la remontée au classement des Warriors et de l'exploit du 1er tour contre Dallas. Arrivé à 38 matches de la fin de la saison régulière via un trade, "Jax" a montré dès son premier match contre Cleveland l'impact qu'il aurait sur ce groupe, avec 29 points, 7 rebonds, 4 passes et 5 interceptions. Dans la foulée, il a pris sa revanche sur les Pacers avec un game à 36 points et une victoire à Indianapolis.

Moteur du superbe run de fin de saison, son agressivité a été déterminante pour faire chuter les Mavs au 1er tour. Stephen Jackson a été éjecté des games 2 et 5, mais est parvenu à constamment gêner Dirk Nowitzki en défense. Pour ne rien gâcher, il a réussi un magnifique game 6 avec 33 points et un record de la franchise, pour l'époque, à 3 points (7 paniers réussis).

Jackson restera aux Warriors jusqu'en 2009 avec moins de réussite, avant de vivre les derniers chapitres de sa carrière à Charlotte, Milwaukee, San Antonio et Los Angeles. L'image de gangster, toutes proportions gardées, qu'il a parfois véhiculée durant sa carrière a un peu changé depuis sa retraite, où les fans ont pu découvrir un homme aux multiples histoires, éloquent et intéressant à écouter dans son podcast "All the Smoke" avec son ancien camarade Matt Barnes.

Ces derniers jours, il a malheureusement été au coeur de l'actualité aux Etats-Unis, contrait de s'exprimer au sujet de la mort de l'un de ses meilleurs amis, George Floyd, tué par un policier dans le Minnesota.

Monta Ellis

Le "Mississipi Missile" a été l'un des joueurs les plus emblématiques des Golden State Warriors sur la période qui a précédé l'explosion des Splash Brothers. Pourtant, c'est bien son trade vers Milwaukee - Andrew Bogut a notamment fait le chemin inverse - qui a permis à la franchise de passer à l'étape suivante et de devenir ce que l'on sait. Lors de cette saison 2006-2007, Ellis est l'un des plus jeunes joueurs de l'équipe et un 2e tour de Draft, ce qui ne l'empêche pas de débuter 53 des 82 matches de saison régulière en tournant à 16.5 points de moyenne, pour être finalement élu MIP.  Moins efficace en playoffs, il fait tout de même partie des joueurs-clés de l'aventure.

Après un bon passage à Dallas entre 2013 et 2015, il boucle sa carrière en NBA avec Indiana en 2017. Pas officiellement retraité, il n'a pas joué en compétition officielle depuis trois ans. Toutefois, juste avant la suspension de la saison à cause de la crise sanitaire mondiale, il a participé à quelques workouts en compagnie d'Amar'e Stoudemire pour tenter de convaincre des équipes à la lutte pour les playoffs de lui faire une place dans leur roster.

Pendant cette période loin des terrains, Monta Ellis s'est majoritairement tourné vers ses deux autres passions : la pêche et la collection de sneakers. Il a eu 34 ans en octobre dernier.

Lire la suite
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest