Remboursement de salaire, salary-cap réduit, la NBA plus que jamais dans le rouge

Selon certaines prédictions, la crise pourrait faire mettre fin à la folie des salaires avec une réduction drastique du salary cap. Certains joueurs NBA devront même rembourser une partie de leur salaire annuel.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Remboursement de salaire, salary-cap réduit, la NBA plus que jamais dans le rouge

Entre le conflit avec la Chine en septembre et cette crise du Covid-19, 2020 sera une année bien noire pour les finances de la NBA. Sans compter que les audiences TV n'étaient clairement pas au rendez-vous. Au total, ce sont des milliards de dollars que la ligue américaine va perdre en l'espace de quelques mois. Autant dire que les répercussions vont impacter les joueurs et les franchises dans un avenir très proche. Pour les équipes, c'est le salary cap qui va être directement concerné.

Il y a quelques jours, certains médias annonçaient que la limite des salaires NBA, fixée à 108M cette année, sera abaissée dès cet été, sans en donner le montant. Désormais, on parle d'une réduction allant de 25 à 30 millions de dollars ! Si tel était le cas, on reviendrait pratiquement au cap en vigueur juste avant l'explosion des droits TV. Un tel retour en arrière mettraient évidemment pratiquement l'ensemble des franchises dans la panade. Si bien que 25 franchises auraient à payer la luxury tax la saison prochaine. Cela constituerait un record historique depuis l'instauration du salary cap en 1984. On peut donc imaginer qu'un tel scénario sera catastrophique pour la prochaine cuvée des free agents.

Autre conséquence, les salaires des joueurs. La convention stipule qu'en cas de force majeure, 1% de leur rémunération annuelle leur sera ponctionnée par match annulé. Si bien qu'à compter d'aujourd'hui, chaque joueur verra son salaire être réduit de 25%. On parle de cette date du 15 mai car elle est synonyme de versement bi-annuel. Par exemple, Kevin Durant va perdre 360,000 dollars sur sa paye ce vendredi.

En revanche, pour ceux comme LeBron James (37,4M), Stephen Curry (40,2M) ou encore John Wall (38,1M) qui ont déjà reçu l'intégralité de leur année de salaire, ils devront rembourser ces 25% la saison prochaine (en étant moins payés). Pire, si jamais cet exercice 19/20 devait être annulé, la perte serait de 40% ! Logique donc de voir les stars pousser pour reprendre la saison.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest