Rick Carlisle : « Nous sommes une équipe de merde mais une équipe de merde sous-estimée »

Les Dallas Mavericks restent sur deux succès de prestige face aux Spurs et Cavaliers. Ca méritait bien une petite punchline de la part de Rick Carlisle...

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Rick Carlisle : « Nous sommes une équipe de merde mais une équipe de merde sous-estimée »
Il y a encore quelques semaines, on n'aurait pas donné cher de la peau des Dallas Mavericks, auteurs d'un début de saison catastrophique en l'absence de leur éternel leader, Dirk Nowitzki. De retour aux affaires après plusieurs allers-retours à l'infirmerie, le vétéran monte désormais en puissance à l'instar d'une formation texane qui n'en finit plus de remonter au classement et qui pointe désormais à seulement trois victoires de la huitième place à l'Ouest. Sortis vainqueurs de quatre de leurs cinq derniers matches, les Mavs ont confirmé leur excellente forme du moment en s'offrant le scalp des Spurs et les Cavs... en back to back ! De quoi donner le sourire à Rick Carlisle qui savoure ce joli pied de nez envoyé à ceux qui ont enterré un petit peu trop vite son équipe...
« Nous sommes une équipe de merde mais nous sommes une équipe de merde sous-estimée », a lâché le technicien à SB Nation après la victoire de ses protégés contre Cleveland.
Un sentiment partagé par Wesley Matthews, euphorique à l'idée de voir les Mavs déjouer les pronostics des plus pessimistes qui conseillaient aux champions NBA 2011 d'opter pour le tanking après leur mauvaise entame de saison.
« Citez-moi, je veux que Rick sache qu'il est lui aussi inclus dans cette merde », a ainsi répondu l'ancien Blazer à son entraîneur.
Plus mesuré, Dirk Nowitzki se félicite quant à lui que son équipe ait su relever la tête et se retrouve désormais à la lutte pour une place en playoffs. Les deux derniers succès décrochés par les siens ont une saveur particulière pour le vétéran allemand, tout heureux de constater que son équipe soit toujours en mesure de rivaliser avec les cadors de la ligue.
« C'est la raison pour laquelle je continue à jouer », confiait l'ancien MVP après le match. « Car j'aime la compétition. »
A voir désormais si les Dallas Mavericks sauront profiter du calendrier pour se rapprocher encore un peu plus de la huitième place toujours détenue par les Nuggets. Les prochains matches seront en effet d'une importance capitale pour les hommes de Rick Carlisle qui affronteront les Sixers mercredi soir, avant une double confrontation face aux Blazers entrecoupées d'un duel face... à Denver. Quatre rencontres à l'issue desquelles ont devrait y voir un peu plus clair quant aux ambitions des Mavs en deuxième partie de saison.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest