Steve Blake : « Los Angeles me manque »

De retour à Los Angeles ce soir pour y affronter les Lakers, Steve Blake aura certainement un petit pincement au coeur en retrouvant ses anciens coéquipiers.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Steve Blake : « Los Angeles me manque »
Alors qu'il retrouvera le Staples Center en tant qu'adversaire des Lakers pour la première fois depuis son transfert à Golden State, Steve Blake reste nostalgique de ses années passées à Los Angeles où réside toujours sa femme et ses trois fils. Au cours d'un entretien téléphonique accordé au L.A. Times, l'ancien meneur angeleno a une nouvelle fois déclaré sa flamme à la cité des anges.
« C’est l’un des endroits les plus agréables pour vivre dans ce pays. Bien sûr que ça me manque. Mais ce qui me manque le plus, c’est d’être avec ma femme et mes enfants. Je suis très ‘famille’ et je veux être à la maison avec eux. »
Pièce essentielle au sein des Lakers, Steve Blake doit désormais se contenter d'un rôle en sortie de banc en doublure de Stephen Curry. Et si son temps de jeu et ses stats sont en nette baisse depuis son arrivée dans la baie d'Oakland (4 pts et 3,3 passes en moyenne contre 9,5 points et 7,6 passes avec L.A.), le joueur pourra se consoler en disputant des playoffs que ne verront pas ses anciens coéquipiers.
« C’est une situation très différente. Je jouais beaucoup de minutes avec les Lakers et désormais, je joue entre 15 et 20 minutes ou peut-être un peu plus en fonction des matches. Mais tant que je peux faire quelque chose de productif pour aider l’équipe, les stats ne m’intéressent pas vraiment. »
A l'annonce du transfert de Steve Blake à Golden State, Kobe Bryant avait vivement exprimé son mécontentement en déclarant qu'il perdait l'un de ses coéquipiers les plus proches et surtout l'un des rares compétiteurs au sein l'effectif des Lakers. Un soutien qui a touché le joueur de 34 ans qui fut l'un des plus fidèles lieutenants du Black Mamba pendant ses trois ans et demi passés à L.A..
« Quand vous recevez un tel soutien de la part d’un coéquipier, ça fait du bien. Surtout quand il s’agit de l’un des plus grands. J’ai développé une super relation avec lui et nous adorons tous les deux la compétition. J’ai connu une journée très triste en quittant des amis comme eux et un endroit où j’ai livré tant de batailles. »
Rappelons que Steve Blake sera free agent cet été. Reste à voir si sa déclaration d'amour suffira à convaincre les dirigeants californiens de lui offrir une nouvelle opportunité de relever un dernier challenge sous les couleurs pourpre et or.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest