Tony Parker : « J’aurais été un grand joueur, même sans Popovich »

Interviewé par ESPN, Tony Parker est revenu brièvement sur son évolution, sa place parmi les meilleurs meneurs de la ligue et le dernier titre des Spurs.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tony Parker : « J’aurais été un grand joueur, même sans Popovich »
Scoop Jackson est un célèbre rédacteur d'ESPN et il se trouve qu'il est accéssoirement un cousin éloigné de Tony Parker. La rencontre entre les deux hommes a accouché d'une interview du meneur français des San Antonio Spurs. Extraits choisis.

Le titre des Spurs décroché un juin dernier a-t-il plus de signification que les précédents ?

"Oui. Oh, oui. Le premier était incroyable car c'était le premier. Le troisième était spécial d'un point de vue personnel car j'ai été élu MVP des finales. Le deuxième était aussi incroyable car nous avons gagné lors de la septième manche.   Tout le monde sait que c'est facile de très bien jouer sur une saison mais c'est on ne réalise pas à quel point c'est dur de rester à ce niveau pendant des années et de gagner un titre sept ans après le précédent. La manière dont nous avons réagit à ce notre défaite en 2013 démontre le caractère de notre équipe. C'est ce qui rend ce titre si spécial. Tout le monde pensait que nous étions finis après 2013 et c'est génial de revenir encore plus fort, d'affronter la même équipe et de la battre avec 15 points d'écart à chaque match, la plus grande marge de l'histoire des finales NBA."

Les meneurs en NBA

"J'adore le challenge. Il y a plein de très bons meneurs dans cette ligue. Cela fait quatre ou cinq ans que je répète que nous connaissons actuellement l'âge d'or des meneurs. C'est incroyable le nombre de bons joueurs à ce poste actuellement en NBA."   "C'est difficile de déterminer lequel est le meilleur meneur. Les cinq meilleurs joueurs à ce poste sont capable de tout faire sur le terrain. C'est très dur d'en choisir un seul. Je pense être dans la conversation. Je ne suis pas fâché que l'on ne m'évoque pas souvent dans la discussion car, au final, j'ai des bagues de champion NBA. J'ai été cinq fois en finales NBA, sept fois en finales de Conférence... j'ai eu la chance de pouvoir jouer pour une grande équipe. Du moment que j'ai des titres, je me fiche de la place que l'on m'attribue dans la hiérarchie."

Jusqu'ou serait allé Tony Parker sans Gregg Popovich ?

"Je pense que j'aurais été un grand joueur quoi qu'il arrive car je suis passionné, je voulais être l'un des meilleurs joueurs et je travaille dur. Mais Pop m'a aidé et je dois lui accordé du crédit. On s'est aidé l'un l'autre."
Lire l'interview complète.
Afficher les commentaires (26)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest