Les 9 grands moments de Tony Parker à San Antonio

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Après 18 saisons, Tony Parker vient d’annoncer sa retraite. L’occasion de revenir sur ses 17 plus belles, avec les San Antonio Spurs. Hommage au plus grand basketteur français de l'histoire.

Ses premiers duels en playoffs avec Gary Payton

C’est au cours de ce baptême du feu que Tony Parker a montré qu’il pouvait prétendre à (bien) plus qu’une carrière de joueur de devoir aux Spurs. Rookie prometteur à environ 9 points de moyenne pour sa première saison régulière, il a passé un cap lors des playoffs 2002. Et ce dès ses premiers matches à grands enjeux. Pourtant, la tâche n’était pas facile. Il était opposé à un sacré client. Gary Payton, multiple All-Star, légende NBA et superstar des Seattle Supersonics.

Du haut de ses 20 balais à peine fêtés, il a tenu tête à « The Glove ». Il l’a joué yeux-dans-les-yeux. 21 points pour TP dans le Game 1, contre 19 pour Payton. La victoire pour San Antonio. C’est simple, quand le jeune homme prenait le dessus, comme ce fut encore le cas dans le Game 3, décisif, son équipe gagnait. Les éperons sont finalement passés en cinq manches (3-2). Alors, certes, Payton a fini avec de meilleures statistiques sur l’ensemble de la série avec 22,2 points (42% aux tirs), 8,6 rebonds et 5,8 passes contre 17,2 pts (50%), 3,6 rbds et 2,6 pds pour le « Frenchy ». Mais Parker a fait forte impression. Mieux encore, il s’était affirmé comme le lieutenant de luxe de Tim Duncan au cours de cette série où les Spurs ont très rapidement perdu David Robinson sur blessure.

PS : Duncan a fini cette série avec 25,8 points, 11 rebonds, 5,5 passes et 5,8 blocks.

Lire la suite