Complètement largués, le retour à la réalité est difficile pour les Raptors

Complètement largués, le retour à la réalité est difficile pour les Raptors

Les Toronto Raptors ont perdu cinq de leurs six premiers matches de la saison. Les champions 2019 sont à la rue.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Mais que se passe-t-il avec les Toronto Raptors ? Les champions NBA 2019 font un départ catastrophique : six matches, une seule victoire, cinq défaites et l’impression qu’un problème de fond plombe le groupe. Sans vraiment comprendre de quoi il s’agit exactement. Kyle Lowry et ses coéquipiers ont perdu tout esprit de combativité, toute force de caractère qui faisaient pourtant partie intégrante de l’ADN de cette équipe.

CQFR : Doncic se fâche, Brogdon est clutch, Curry confirme

Hier soir, ils ont perdu contre les Boston Celtics (114-126) après avoir pourtant mené de plus de dix points. Et attention, ce n’est pas nouveau ! C’est simplement une tendance qui se confirme match après match. En effet, les Dinos ont compté dix longueurs d’avance ou plus à chaque fois cette saison. Pour cinq revers donc. C’est déjà plus en deux semaines que tout au long de la saison dernière (48-4 quand ils menaient de dix points ou plus).

« Il nous faut un peu plus d’assurance. Jouer un peu plus dur et être un peu plus méchants », avertit Lowry.

Les Raptors ont perdu des talents chaque intersaison depuis le sacre. D’abord Kawhi Leonard puis Danny Green. Ensuite Serge Ibaka et Marc Gasol. Mais ils sont censés compenser avec de l’envie, de la résistance et du courage. Ce qui manque aujourd’hui. Ils n’y sont pas. Ils n’y sont plus. Un peu à l’image de Pascal Siakam, en-dedans depuis ses contreperformances dans la bulle.

Le Camerounais se cherche. Il essaye de reprendre confiance, tout comme ses coéquipiers. Sa suspension après son geste d’humeur contre les Philadelphia Sixers – quand il avait quitté le banc avant la fin du match – témoigne de la frustration qui s’installe dans l’effectif. Personne ne s’en cache. C’est même l’inverse. Nick Nurse s’est montré brutalement honnête pour pointer du doigt le niveau de certains de ses joueurs.

« Malachi [Flynn] n’a pas fait grand-chose sur le terrain. Norm ne joue pas très bien depuis le début de la saison. TD aussi. Matt aussi. On doit jouer mieux que ça. Je pense que les joueurs doivent faire mieux que ça donc les coaches doivent les mettre dans de meilleures dispositions. »

C’est dans l’adversité que les grandes équipes réagissent. Ou au moins celles qui ont du cran. Les Raptors sont censés en faire partie. La saison est encore longue. Ils ont juste besoin de se lancer. Mais il semble de plus en plus évident que le sacre de 2019 paraît bien loin. La franchise est rentrée dans le rang.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest