La polémique du jour à Dallas : Trae Young fou de rage après une dernière action litigieuse

Trae Young estime qu'il y aurait dû avoir une faute sifflée contre Willie Cauley-Stein lors de la dernière action du match contre Dallas.

Onyeka StankovicPar Onyeka Stankovic | Publié  | BasketSession.com / NEWS
La polémique du jour à Dallas : Trae Young fou de rage après une dernière action litigieuse

Le nez rouge suite au choc, Trae Young avançait vers l’arbitre sans dissimuler sa rage. Les Atlanta Hawks venaient de perdre contre les Dallas Mavericks (117-118) sur le fil et le meneur All-Star avait le sentiment de s’être fait avoir. En effet, quelques instants plus tôt, il se retrouvait au sol alors que son équipe disposait d’une ultime possession pour repasser devant.

« Je ne vais pas fuir le ballon alors qu’il nous reste quatre secondes et que l’on peut gagner le match. Je ne vais pas tomber sans raison. C’est ça le plus frustrant, de ne pas avoir eu cette opportunité de jouer le dernier ballon », pestait Young.

Le système mis en place devait lui permettre d’hériter de la gonfle avec quelques secondes au chronomètre et un point de retard. Il a donc d’abord posé un écran sur Willie Cauley-Stein qui l’a bousculé… Trae Young, à terre, a donc aperçu Danilo Gallinari prendre un dernier tir difficile. Raté.

« C’est vraiment malheureux que ça se termine comme ça », confiait Lloyd Pierce, le coach des Hawks. « L’écran était parfait. Willie Cauley-Stein est passé à travers Trae. Et c’est une faute. C’est une faute. Trae était au sol et ça a cassé notre action. »

Le contact semble accidentel et pas forcément très prononcé. Suffisamment pour faire tomber Young vu la différence de gabarit avec le pivot des Mavericks. Mais peut-être pas assez pour lui accorder une faute. Jeff Van Gundy, ex-coach qui était aux commentaires, allait dans le même sens en estimant que, selon lui, il ne fallait pas siffler sur ça à ce moment du match.

« Je n’ai même pas vu Trae », remarquait Willie Cauley-Stein. « C’est un gamin intelligent. Il a essayé d’obtenir une faute rapide pour aller sur la ligne des lancers-francs. Jamais de la vie ils allaient siffler sur ça. Mais bien essayé, c’était malin. »

Les arbitres ont revu l’action après coup et ils ont assuré qu’ils étaient convaincus de leur décision de ne pas siffler faute.

CQFR : Kyrie réveille Brooklyn, LeBron est clutch, Giannis beaucoup moins

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest