Tyson Chandler, le leader qui manquait aux Suns ?

Alors qu'il fête ses 33 ans ce vendredi, Tyson Chandler s'est vu confier les clés du vestiaire des Phoenix Suns. L'ancien meilleur défenseur de la ligue doit jouer les patrons dans l'Arizona cette saison.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Tyson Chandler, le leader qui manquait aux Suns ?
Il n'y a pas si longtemps, Tyson Chandler était considéré comme l'un des meilleurs pivots de la ligue. Un statut qu'il a mérité en étant la pièce défensive essentielle des Dallas Mavericks pour le titre en 2011, puis en aidant provisoirement les New York Knicks à sortir de leur médiocrité. De retour dans le Texas l'an passé après avoir été ciblé par Phil Jackson comme l'un des cadres dont la franchise de "Big Apple" pouvait se passer, Chandler n'a pas connu le succès escompté sous les ordres de Rick Carlisle. Libre de tout contrat, il s'est finalement engagé à Phoenix pour un contrat de 52 millions de dollars sur 4 ans. Cher payé diront certains, pour qui les problèmes physiques et l'âge de l'ancien n°2 de Draft (en 2001) sont devenus des problèmes. Normal, diront d'autres, puisqu'en plus d'être toujours potentiellement un général de défense, il est également considéré un leader de vestiaire très respecté. Lorsque l'on voit avec quelle décontraction les frères Morris et quelques autres joueurs des Suns ont critiqué leur temps de jeu, leur statut ou les choix de la franchise, l'arrivée d'un type aussi expérimenté parait finalement être une bonne idée pour remettre les choses en ordre. Tyson Chandler, qui fête ses 33 ans ce vendredi, n'a pas franchement hésité à rejoindre l'Arizona. Venu à Phoenix avec sa femme au début de l'été pour assister à la première d'un film, le Californien a rencontré la direction des Suns et a rapidement été conquis. Le fait que le General Manager Ryan McDonough et le coach Jeff Hornacek lui aient indiqué qu'il était leur priorité et le joueur qui leur manquait pour encadrer un groupe jeune et doué a fait son effet, au même titre que la perspective d'apprendre le job à Alex Len, un joueur qui l'avait impressionné lors des rencontres entre Phoenix et Dallas l'an passé. [superquote pos="g"]Hornacek : "Lorsque Tyson parle, les gens l'écoutent".[/superquote]Immédiatement après cette entrevue cordiale, Chandler a demandé à son agent d'annuler les autres rendez-vous programmés durant la free-agency. Puisqu'aucun autre joueur de ce groupe n'a l'expérience et le vécu de l'intéressé, il peut se permettre de jouer les patrons exclusifs sur et en dehors du terrain, un rôle qu'il attendait de tenir depuis quelques années déjà. Plutôt réservé et concis lorsqu'il s'exprime devant la presse, le meilleur défenseur de l'année en 2012 est en revanche un bavard invétéré sur le terrain, une caractéristique qui lui a déjà valu des louanges depuis son arrivée.
"Le premier entraînement a été génial puisqu'on a pu voir Tyson y participer. Avant j'étais le seul à parler constamment sur le terrain. Désormais c'est bruyant et tout le monde s'exprime. Il est contagieux", a expliqué PJ Tucker dans Arizona Central.
"Lorsque Tyson parle, les gens l'écoutent. C'est là que l'on voit son expérience, digne des joueurs qui ont remporté des titres. Quand il parle, je vois les autres joueurs très concentrés. Le fait qu'il cause tout le temps en défense va être l'un de nos atouts principaux cette saison. L'intensité qu'il va mettre en défense, il faudra la retrouver chez nos arrières en phase offensive", a poursuivi Jeff Hornacek.
S'il reste quelques interrogations quant au cinq qu'alignera Hornacek cette saison, on peut considérer que les noms de Tyson Chandler (au poste 5), Eric Bledsoe et Brandon Knight (pour la base arrière) seront les premiers à être cochés. Malgré son envie farouche de quitter la franchise, Markieff Morris semble être le seul poste 4 à même d'accompagner Chandler dans la raquette. PJ Tucker, leader vocal quasi unique avant l'arrivée du vétéran, a de bonnes chances de conserver une place de titulaire, même si TJ Warren, excellent scoreur, frappera à la porte assez rapidement. Dans tpus les cas de figure, la forme et la capacité de Chandler à protéger le cercle et à insuffler de la discipline et de l'énergie à ses coéquipiers seront déterminantes pour aider Phoenix à retrouver les playoffs.

Les stats de Tyson Chandler

Year Team G Min FGM FGA FG% 3PM 3PA 3PT% FTM FTA FT% Off Def Reb Ast TO Stl Blk PF Pts
2001-02 CHI 71 19:33 2.1 4.3 49.7 0.0 0.0 0.0 1.9 3.1 60.4 1.6 3.2 4.8 0.8 1.4 0.4 1.3 2.5 6.1
2002-03 CHI 75 24:21 3.4 6.5 53.1 0.0 0.0 0.0 2.4 3.9 60.8 2.3 4.6 6.9 1.0 1.8 0.5 1.4 2.9 9.2
2003-04 CHI 35 22:20 1.9 4.5 42.4 0.0 0.0 0.0 2.3 3.4 66.9 2.3 5.4 7.7 0.7 1.1 0.5 1.2 2.5 6.1
2004-05 CHI 80 27:21 2.6 5.2 49.4 0.0 0.0 0.0 2.8 4.2 67.3 3.3 6.4 9.7 0.8 1.5 0.9 1.8 3.4 8.0
2005-06 CHI 79 26:50 2.0 3.6 56.5 0.0 0.0 0.0 1.2 2.4 50.3 3.4 5.7 9.0 1.0 1.6 0.5 1.3 3.8 5.3
2006-07 NO 73 34:33 4.0 6.4 62.4 0.0 0.0 0.0 1.5 2.8 52.7 4.4 8.0 12.4 0.9 1.7 0.5 1.8 3.3 9.5
2007-08 NO 79 35:13 4.8 7.7 62.3 0.0 0.0 0.0 2.2 3.7 59.3 4.1 7.7 11.7 1.0 1.7 0.6 1.1 3.1 11.8
2008-09 NO 45 32:06 3.6 6.3 56.5 0.0 0.0 0.0 1.7 3.0 57.9 3.6 5.1 8.7 0.5 1.6 0.3 1.2 3.2 8.8
2009-10 CHA 51 22:48 2.1 3.7 57.4 0.0 0.0 0.0 2.3 3.1 73.2 2.2 4.0 6.3 0.3 1.8 0.3 1.1 2.7 6.5
2010-11 DAL 74 27:49 3.6 5.5 65.4 0.0 0.0 0.0 2.9 4.0 73.2 2.8 6.6 9.4 0.4 1.2 0.5 1.1 3.2 10.1
2011-12 NY 62 33:14 3.9 5.7 67.9 0.0 0.0 0.0 3.5 5.1 68.9 3.4 6.5 9.9 0.9 1.6 0.9 1.4 3.0 11.3
2012-13 NY 66 32:46 3.9 6.1 63.8 0.0 0.0 0.0 2.7 3.9 69.4 4.1 6.6 10.7 0.9 1.3 0.6 1.1 2.8 10.4
2013-14 NY 55 30:13 3.5 5.9 59.3 0.0 0.0 0.0 1.8 2.8 63.2 2.9 6.7 9.6 1.1 1.3 0.7 1.1 2.6 8.7
2014-15 DAL 75 30:28 3.9 5.9 66.6 0.0 0.0 0.0 2.5 3.4 72.0 3.9 7.6 11.5 1.1 1.4 0.6 1.2 2.3 10.3
Totals 920 28:45 3.3 5.6 59.1 0.0 0.0 0.0 2.3 3.5 64.5 3.2 6.1 9.3 0.8 1.5 0.6 1.3 3.0 8.8
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest