Yao Ming : « En NBA, on essaie toujours de limiter l’impact des big men »

Toujours aussi pertinent dans son analyse, Yao Ming a donné son avis sur Jeremy Lin et sur l’impact actuel des "vrais" pivots en NBA.

Edwin MalboeufPar Edwin Malboeuf  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Yao Ming : « En NBA, on essaie toujours de limiter l’impact des big men »
Yao Ming s’est confié à Michael Lee du Washington Post sur la disparition des Big Men et le cas Jeremy Lin entre autres. L’ex-numéro un de la draft 2002 assure que Houston est un environnement idéal pour que Jeremy Lin s'épanouisse.
« Je me rappelle mes dix premiers matches, je n’avais pas bien joué mais les gens continuaient à m’encourager pour que je m’habitue au jeu NBA plutôt que de me juger d’entrée », se souvient Yao, reconnaissant envers les fans des Rockets.   « Jeremy, bien sûr, les gens s’attendent à ce qu’il répète ce qu’il a fait à New York. Avec cette circonstance, il aide beaucoup l’équipe et je suis très impressionné par ça. »
Est-ce que le néo-meneur de jeu des Houston Rockets devrait ressentir de la pression ?
« Il a joué à New York l’an passé. Quel genre de pression peut être comparé à celle de Big Apple ? », analyse le géant chinois.
D’origine Taïwanaise, Jeremy Lin représente également un produit marketing hautement intéressant pour la NBA puisqu’elle estime qu’il y a autant de joueurs de basket en Chine que d’Américains (soit environ 315 millions) ! Huit fois présent au All-Star Game, Yao Ming regrette la disparition du poste de pivot au match des étoiles. Mais comprend le but de cette règle.
« Je me sens désolé pour les big guys. Mais si vous regardez l’histoire du basket, la règle est toujours de limiter l’impact des big men. C’est pas le plus fort qui survit, c’est celui qui s’ajuste. On doit s’adapter pour rentrer dans le moule. »
Pour exemple, on se souvient de l’interdiction de dunker installé en 1967 en NCAA pour tenter de ralentir la suprématie naissante de Kareem Abdul Jabbar (Lew Alcindor à l'époque) à UCLA. Mais le meilleur scoreur de l’histoire avait développé son légendaire Sky-Hook pour continuer à dominer le jeu. Yao Ming tente ensuite de définir le pivot actuel :
« Qu’est-ce qu’un pivot aujourd’hui ? Habituellement, ce sont des gars de 2,08 m, 2,10 m qui jouent dans et autour de la raquette. Maintenant, ces joueurs-là jouent ailier ou arrière comme Kevin Durant. »
S'il n'existe plus de pivot de la taille de Yao Ming actuellement en NBA, on peut se consoler avec des ailiers filiformes et grâcieux tels que Kevin Durant. Même si l'époque, Shaq, Olajuwon, Robinson, Ewing, Mourning, Mutombo était alléchante à regarder...  
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest