Zo et Zion, le duo des Pelicans qui fait déjà des dégâts

Zo et Zion, le duo des Pelicans qui fait déjà des dégâts

Lonzo Ball et Zion Williamson n’ont pas traîné pour développer une alchimie sur le terrain. Focus rapide sur un tandem qui va squatter les tops-10 NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

C’est à croire que Lonzo Ball n’attendait que ça pour prouver à tous qu’il a bien l’étoffe d’un deuxième choix de draft. « Ça » étant le phénomène Zion Williamson, dont les débuts ont été repoussés à  janvier dernier. « Ça » étant aussi un nouveau départ dans une autre franchise, les Pelicans. Un changement de scénario qui était nécessaire après deux premières saisons délicates à Los Angeles. Le meneur a donc été transféré à New Orleans l’été dernier. Il était l’un des joueurs les plus convoités par les dirigeants au moment où ils ont cédé Anthony Davis aux Lakers.  Ils l’imaginaient en playmaker capable de propulser sur orbite le premier choix de la draft 2019. Plusieurs mois plus tard, voilà que les deux jeunes hommes réalisent déjà les fantasmes de l’organisation.

Le alley-oop entre Lonzo Ball et Zion Williamson

Cette action est petit à petit devenue une spéciale. Une longue passe lobée de Zo pour un dunk puissant de Zion. Les deux compères deviennent des abonnés des tops-10 NBA chaque soir. Et ce n’est pas fini ! Ball s’éclate depuis l’arrivée du colosse dans le cinq majeur. Ils ont rapidement développé une alchimie qui leur profite à tous les deux. Le meneur pointe par exemple à plus de 13 points, 45%, 43% à trois-points, 7 rebonds et 8 passes en 20 matches depuis le retour de Williamson. Ce dernier crée des espaces en attirant l’attention de la défense. Et Lonzo en profite pour rentrer plus de tirs ouverts.

Zion est lui servi en quantité par le virtuose des Pelicans. Souvent, il n’a plus qu’à mettre la balle dans le panier. Tout le travail a déjà été fait par son coéquipier à la création. D’ailleurs, Lonzo Ball est d’assez loin celui qui a fait le plus de passes décisives à Zion Williamson. 57 des paniers marqués par le rookie (sont comptés seulement ceux qui ont été amenés par un caviar) ont pour origine l’ancienne star d’UCLA. Un duo d’avenir – ils ont tous les deux moins de 23 ans – qui fait déjà des dégâts et qui pourrait peser à l’Ouest dans les années à venir.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest