116 Atlanta Hawks ATL
104 New York Knicks NYK
107 Indiana Pacers IND
104 Toronto Raptors TOR
97 Minnesota Timberwolves MIN
109 Miami Heat MIA
104 Denver Nuggets DEN
92 Memphis Grizzlies MEM
91 Phoenix Suns PHO
115 New Orleans Pelicans NOP
118 Boston Celtics BOS
103 Orlando Magic ORL
100 Cleveland Cavaliers CLE
99 Charlotte Hornets CHA
98 Oklahoma City Thunder OKC
99 Detroit Pistons DET
143 Golden State Warriors GSW
94 Chicago Bulls CHI

BasketSessionpar BasketSession   

Après un premier match difficile, le meneur des Los Angeles Lakers Lonzo Ball a régalé face aux Phoenix Suns. Une performance qui va faire taire ses détracteurs...

Pour ses grands débuts en NBA, Lonzo Ball avait vécu un calvaire avec les Los Angeles Lakers face aux Los Angeles Clippers en raison de la défense excellente de Patrick Beverley. Comme souvent avec le meneur de jeu des Angelenos, les gens se sont déchaînés sur les réseaux sociaux. Les critiques ont été nombreuses, notamment à cause de l'arrogance de son père LaVar. Ce dernier a d'ailleurs continué son cirque après la partie. Malgré l'énorme pression sur ses épaules, le #2 pick de la Draft NBA 2017 a répondu de la meilleure des manières la nuit dernière face aux Phoenix Suns (132-130).

Lonzo Ball, un presque triple-double quasiment historique...

Car pour son second match en NBA, Ball a affiché l'étendue de son talent. Le tout en menant son équipe à la victoire. 29 points, 11 rebonds et 9 passes décisives, la nouvelle star des Lakers était tout simplement à une petite passe de réaliser son premier triple-double dans la Ligue. Pour l'anecdote, à seulement 19 ans, il pourrait devenir le plus jeune joueur à réaliser une telle performance en s'emparant du record d'un certain LeBron James. Dans le match de Ball, tout n'a pas été parfait. Très agressif, il a été maladroit (12/27 aux tirs) et a aussi perdu 4 ballons. Mais au moins, il a posé ses "cojones" sur la table ! Attendu au tournant, Lonzo Ball a assumé ses responsabilités.

"J'ai déjà connu ce genre de situation par le passé. En Summer League, même dans ma carrière, les gens ont pris l'habitude de me critiquer après un seul mauvais match. Je suis habitué. Je sais que les personnes vont me juger match après match. Donc si je joue mal dimanche, je vais encore être un raté. Mais peu importe, pour moi, l'essentiel c'est de tout donner sur le terrain pour aider mon équipe à gagner", a commenté Lonzo Ball pour ESPN.

Dans l'adversité, la jeune star des Lakers risque de progresser encore plus vite. Clairement, il a le mental pour résister à la pression médiatique. Si la performance XXL de Lonzo Ball est impressionnante, c'est surtout son attitude dans les derniers instants de la partie qui pourrait assurer un bel avenir pour les Angelenos.

Les épaules d'un patron ?

Si les largesses défensives des Suns ont contribué à sa prestation, il a été solide dans le money time. En l'espace de 2 minutes 30, Lonzo Ball a pris les choses en mains pour parvenir à inscrire 8 points de suite et donner un avantage déterminant à son équipe à 90 secondes du terme de la partie (130-122 à ce moment-là). Pour un gamin de seulement 19 ans, dans son second match NBA après une première rencontre très moyenne, réussir à prendre une fin de partie à son compte de cette manière reste très rare à un tel niveau.

"Je devais simplement être plus agressif. Le dernier match, j'avais simplement pris six tirs, ça n'a pas vraiment fonctionné. Je devais donc essayer autre chose", a-t-il résumé.

"Je pense que Lonzo a été beaucoup trop critiqué après son premier match. Personnellement, je pense qu'il aurait pu terminer cette rencontre face aux Clippers avec un double-double. Mais il n'a pas réussi ses tirs. Mais il était déjà bien, c'était une bonne expérience", a commenté l'entraîneur Luke Walton.

Dans un contexte médiatique très pesant, le meneur vient de donner la meilleure des réponses à ses détracteurs. Bien sûr, il faut rester prudent avec la faible opposition des Suns. Mais le jeu de Lonzo Ball a plus de chances de faire fermer des bouches que son père...